France Dimanche > Actualités > Renaud : Son cadeau d’anniversaire l’a ressuscité !

Actualités

Renaud : Son cadeau d’anniversaire l’a ressuscité !

Publié le 29 mai 2015

En visionnant le documentaire réalisé par un journaliste qui le suit depuis plus de trente ans, le chanteur Renaud a retrouvé la flamme.

Certains le disaient épuisé, au bout du rouleau, incapable de remonter sur scène ou d’écrire à nouveau une chanson à la hauteur des tubes qui ont fait sa gloire. Mais il suffit parfois d’une petite étincelle pour rallumer la flamme de l’inspiration et donner envie à celui qui s’était, depuis quelque temps, retiré du monde, de revenir à ses premières amours.

Pour Renaud, l’hypersensible, qui semblait avoir à jamais noyé ses dernières illusions dans l’alcool, cette lumière qui a éclairé d’un jour nouveau son existence a surgi de la pénombre d’une salle de montage.

->Voir aussi - Renaud : Il vient d'écrire une chanson !

L’artiste, dont les visites dans la capitale se font de plus en plus rares, a débarqué sans crier gare pour voir le superbe cadeau d’anniversaire qu’un vieil ami lui avait offert. Ce complice n’est autre que Didier Varrod, un journaliste qui suit pas à pas depuis plus de trente ans le « chanteur énervant ». Il lui avait déjà consacré,­ il y a treize ans, un premier documentaire intitulé Le rouge et le noir.

Écorché

En guise de présent, pour célébrer en beauté les quarante ans de carrière et le 63e anniversaire de l’interprète de Mistral gagnant, il lui a présenté un superbe portrait filmé, diffusé lundi dernier sur France 3, Renaud, on t’a dans la peau.

Et à en croire le réalisateur, le héros de la fête, qui n’apparaît jamais à l’écran, n’a pas regretté d’avoir pris le train, abandonnant pour une fois sa retraite de L’Isle-sur-la-Sorgue, dans le Vaucluse.

Renaud chanteurComment le chanteur Renaud aurait-il d’ailleurs pu rester insensible en voyant défiler tant de célèbres témoins faire son éloge et expliquer combien ils admirent son œuvre.

De Patrick Bruel à Nicola Sirkis (le leader d’Indochine), en passant par Nolwenn Leroy, Olivia Ruiz et Mazarine Pingeot, pour ne citer qu’eux, souvent issus d’univers bien différents, ils avaient au moins un point commun : avoir ri ou pleuré en écoutant les plus grands succès de Renaud, tous bluffés par la sensibilité de son écriture. Cette litanie d’hommages sincères ne pouvait qu’émouvoir cet artiste fragile, écorché vif, à fleur de peau.

« À la fin de la projection, explique Didier Varrod, il m’a dit : “Ça me donne envie de réécrire, j’en ai pleuré !” » Oui, c’est vraiment le plus beau des cadeaux que lui a fait son pote de toujours : une résurrection !

Ému aux larmes par l’amour que lui vouent les plus grands talents de la jeune génération, celui dont le dernier album, « Rouge sang », remonte à 2006, Renaud semble aujourd’hui prêt à reprendre la plume !

Claude Leblanc

À découvrir