France Dimanche > Actualités > René Angelil : le mari de Céline Dion est mort !

Actualités

René Angelil : le mari de Céline Dion est mort !

Publié le 14 janvier 2016

René Angelil nous a quittés ce jeudi 14 janvier. Il est mort chez lui à Las Vegas. Il avait 73 ans. Céline Dion lui doit tout. Sa vie, "Ce n'était qu'un rêve", du nom de la chanson qui le fit tomber sous le charme de la québécoise. Il la rendit célèbre, elle resta à ses côtés jusqu'au bout !

"Je veux mourir dans tes bras. Ok, lui avait-elle promis, je serai là, tu mourras dans mes bras." L'interprète de My Heart Will Go On a tenu parole. "Je ne laisserai tomber personne après avoir promis", avait-elle confié au Las Vegas Sun, en juin dernier". Céline Dion s'était préparée depuis longtemps au décès de René Angelil. "J'ai fait mon deuil l'année dernière, avait-elle déclaré. Mais je pense que j'ai compris. Enfin, pour le moment. Quand ça arrivera, ça arrivera".

René Angelil était encore hospitalisé au printemps, à Boston, pour recevoir des traitements hautement spécialisés. Mais, avait-elle avoué dans Paris Match, il ne parlait plus et entendait très mal. Si les médecins n'ont jamais réussi à savoir combien de temps il lui restait à vivre, parce qu'il s'est battu jusqu'au bout, ses proches avaient perdu tout espoir de rémission. René Angelil avait eu un premier cancer de la gorge dès 1999. Il avait été guéri en quelques mois. Comme souvent avec le cancer, la rechute, en 2013, fut terrible.

"Vous pouvez avoir les genoux qui tremblent à la fin, se confiait Céline dans l'émission USA Today en août dernier, mais quand quelqu'un que vous aimez chute et a besoin d'aide, ce n'est pas le moment de pleurer. Après, oui, bien sûr."  L'après est arrivé. Et c'est un homme finalement méconnu qui nous quitte.

--> Lire aussi : Le cri de détresse de Céline Dion : "J'ai peur de perdre René!"

René Angelil, on le sait moins aujourd'hui, c'était d'abord un chanteur et un véritable playboy. En 1962, alors seulement âgé de 20 ans, il fondait avec son ami d'enfance Pierre Labelle, décédé en janvier 2000, ainsi que Jean Beaulne, Les Baronets, un groupe qui marqua de sa patte toutes les années yéyés. Le trio connut dix ans de succès en adaptant des hits anglo-saxons en français. Parmi eux, C'est fou, mais c'est tout, une transcription de Hold me tight, des Beatles. Avant de devenir l'impresario de Céline, René Angelil c'est aussi l'homme qui a propulsé, avec Guy Cloutier, René Simard et Ginette Reno. En 1999, rappelons aussi qu'il a lancé la carrière de Garou, avant que celui-ci ne fonde sa propre société.

--> Lire aussi : Céline Dion : Révélations inattendues de Michel Drucker sur la santé de René !

Tout le monde connaît aujourd'hui René Angelil comme l'homme ayant découvert la chanteuse québécoise, l'homme de sa vie. En 1981, l'impresario écoutait "Ce n'était qu'un rêve" et tombait instantanément sous le charme de sa voix incroyable. Elle connut un succès immédiat. Il s'occuperait dès lors exclusivement de sa carrière.  "Il a été le leader de ma carrière toute ma vie", rappelait-elle dans l'émission USA Today. En 1987 et 1988, René Angelil était récompensé par le prix du meilleur manager de l'année. René et Céline ne se quittèrent jamais. Un couple uni jusqu'à la fin était né. Bien que 25 ans les séparaient, ils se marièrent en 1994 et eurent trois enfants : René-Charles, 14 ans, et les jumeaux Eddy et Nelson, cinq ans. "Je prendrai soin des enfants, lui avait-elle dit, courageuse. Tu nous regarderas depuis le ciel.
Stéphane Joly

À découvrir