France Dimanche > Actualités > RFM PARTY 80 : "Ils ne cessent d'enchanter les foules !"

Actualités

RFM PARTY 80 : "Ils ne cessent d'enchanter les foules !"

Publié le 10 mai 2012

rfm-marc-toesca1-150x150

Que les nostalgiques des années 80 se rassurent ! Il existe un endroit qui leur est réservé. Un endroit où les looks coco sont toujours d’actualité, où les femmes sont libérées, où les brunes ne comptent pas pour des prunes, où le démon de minuit vous entraîne dans une nuit de folie, et où il n’y a besoin de rien si ce n’est de vous ! Ce lieu magique, c’est la salle du RFM Party 80 dans laquelle tous les chanteurs de ces années-là vous embarquent pour un retour vers le passé qui fait tant de bien !

C’est à Bordeaux, le 6 avril dernier à 20 h 30, que nous sommes entrés en immersion dans les eighties. À la patinoire Meriadeck, près de 6 000 personnes sont venues applaudir leurs idoles. Sur le générique du Top 50 arrive le célèbre animateur Marc Toesca et son tout aussi légendaire « Salut les p’tits clous ! », accompagné de l’animateur Lucky : il n’en fallait pas plus pour déchaîner un public déjà survolté.

Peter et Sloane entonnent leur tube, Besoin de rien, envie de toi, repris en chœur par les milliers de spectateurs… Durant près de trois heures, l’ambiance ne faiblira jamais. Laroche Valmont et son T’as le look coco, Thierry Pastor et Le coup de folie ont du mal a se faire entendre tant le public chante fort !

Peter et Sloane

En coulisse, l’ambiance est au diapason. Jean-Pierre Mader, avant d’enflammer la scène avec Disparue ou Macumba, nous confie sa joie de faire partie de cette aventure : « Cette ambiance me ramène aux années 80, c’est quelque chose de dingue. À plus de 50 ans, c’est sans doute la période où je suis le plus serein. Nous n’avons plus rien à prouver, ce n’est que du bonheur. On a su créer une bande, et le fait d’avoir tourné ce film (voir encadré ci-dessous) nous a encore plus rapprochés. »

Jean-Luc Lahaye

Des propos que confirme Jean-Luc Lahaye en pleine discussion avec Jean-Pierre Savelli. L’interprète de Papa chanteur m’avoue alors ne pas pouvoir se passer de la scène : « C’est ma raison de vivre ! Je ne m’en lasse pas. Il y a une super ambiance, et pas que dans la salle. Lorsque l’on ne chante pas, on s’appelle tous les uns les autres. » Les femmes donneraient d’ailleurs beaucoup pour obtenir son numéro de téléphone. Les cris s’amplifient, et la chaleur monte encore d’un cran lorsqu’il tend la main vers ses fans en délire. Débarquez-moi, Femme que j’aime semblent avoir traversé le temps. Et lui aussi d’ailleurs ! Embarqué dans l’aventure cinématographique, Jean-Luc nous a avoué y avoir pris goût : « C’était ma première fois, mais croyez-moi, certainement pas la dernière. J’ai pas mal d’idées!» Il nous tarde de les connaître !

Emile & Images
Samantha Fox

Tous les artistes présents ne chantent pas que leurs tubes mais reprennent aussi des standards des années 80. Ainsi, Sloane se glisse dans la peau de Guesch Patti et entonne un Étienne plus sexy que l’original. Cookie Dingler, quant à lui, s’approprie le Mistral gagnant de Renaud, et Lio, après s’être déchaînée avec Banana split, Les brunes comptent pas pour des prunes, nous offre un duo surprenant sur L’amour à la plage de Niagara, accompagnée de sa fille Nubia. Sabrina, qui chantait Boys dans une piscine, n’a rien perdu de ses charmes qui avaient fait son succès. Quant à Samantha Fox, malgré les années, les hommes restent toujours sensibles à ses formes et à ses chansons !

Sabrina

L’arrivée de Début de Soirée rappelle à bon nombre de spectateurs qu’ils ont, comme ce soir, passé de nombreuses nuits de folie. William et Sacha, les membres du groupe, réveillent soudain un tourbillon de souvenirs. Émile & Images concluent ce tour de chant avec leurs tubes, Maîtresse, Plus près des étoiles, Capitaine abandonné ou l’inoubliable Démons de minuit. Une heure qui va d’ailleurs bientôt sonner lorsque tous les chanteurs remontent sur scène pour la dernière : une reprise de The Show Must Go On, de Queen. Déguisé en Freddie Mercury, Jean-Luc Lahaye, entouré des danseurs et de toute la bande, achève cette soirée par l’une des plus belles chansons des années 80. Et dire que le spectacle ne fait que commencer !"

[box type="info" style="rounded"]Bientôt sur vos écrans :

L’un des événements cinématographiques les plus attendus de l’année est sans nul doute Stars des années 80, produit par Thomas Langmann, celui qui avait cru au fabuleux destin de The Artist. Le film, dont la sortie avait d’abord été annoncée pour cet été, sera finalement sur les écrans le 21 novembre prochain. Patrick Timsit et Richard Anconina (photo) incarnent Olivier Kaefer et Hugues Gentelet, deux producteurs musicaux qui, au début des années 2000, décident de lancer la tournée RFM Party 80  en faisant appel aux chanteurs de l’époque. Une success story, réalisée par Frédéric Forestier, que les nostalgiques du Top 50, des joggings fluo, des Walkman à cassettes, de Pacman, du Tang et du Minitel ne manqueront sous aucun prétexte !
[/box]

Site : www.rfm.fr

Photos et propos recueilli par Anthony Quittot

À découvrir