France Dimanche > Actualités > Richard Anthony : La colère de son fils Xavier

Actualités

Richard Anthony : La colère de son fils Xavier

Publié le 12 mai 2015

Quelques jours après le décès de Richard Anthony, son fils témoigne. En colère contre la compagne du chanteur qui selon lui, aurait laissé agoniser son père, Xavier Anthony explique n'avoir jamais été mis au courant de la gravité de la situation. Jusqu'au jour où par Facebook, il a appris la terrible nouvelle...

C'est la blessure d'un fils qui estime qu'on lui a volé la mort de son père. Xavier Anthony, l'un des neuf enfants du chanteur, notamment connu du grand public pour ses apparitions dans Queer, est dévasté. Lundi 11 mai, au micro de l'émission de Marc-Olivier Fogiel sur RTL, il s'est révolté : 'Je suis en colère de la façon dont j'ai appris que mon père était mort'.

Tout remonte au 20 avril dernier, date du décès du célèbre artiste. Xavier Anthony, comme ses frères et sœurs, connaissait l'état de fragilité dans lequel se trouvait son père, qui avait notamment du combattre un cancer du colon en 2011. Mais comme il le rappelle chez Fogiel : 'Richard Anthony est un warrior'. En conséquence, jamais il n'aurait imaginé que son père puisse disparaître aussi rapidement.

On m'a volé la mort de mon père!

Xavier Anthony, ému, explique : 'J'ai besoin de récupérer la mort de mon père pour faire mon deuil'. Pourquoi ? Celui qui pleure aujourd'hui l'absence de son géniteur n'a pas eu le temps de recueillir ses derniers mots. 'Il a passé quelques jours à agoniser dans le coma chez lui, dans sa maison' explique-t-il. Et Xavier débute une longue diatribe contre celle qu'il estime être à l'origine de son actuel tourment.

Elizabeth, infirmière de profession a accompagné le chanteur pendant près de 20 ans. Or, selon Xavier, dans les derniers moments du chanteur, elle aurait failli. 'Il a passé quelques jours à agoniser dans le coma chez lui, dans sa maison. Pendant ces trois jours, cette dame n'a pas jugé utile de prévenir ses enfants (...) et j'ai appris le décès de mon père par Facebook', accuse son fils.

Pis encore, il décrit avec ironie puis écœurement le comportement de l'ex-compagne de son père:  'Pour un mois difficile, se souvient-il, elle était toujours capable de trouver notre numéro de téléphone, pour compléter la facture d'impôt ou d’électricité ou du garagiste (...) et là tout d'un coup, mon père passe trois jours dans le coma. On ne nous appelle pas." Xavier raconte ainsi que l'un de ses frères était à Paris et qu'il ne lui aurait fallu qu'une heure pour se rendre au chevet de son père... s'il avait été mis au courant.

Il n'a pas pu lui dire je t'aime

Peinant à contenir sa colère, Xavier poursuit, ironique et dégoûté, devant un Fogiel interdit : 'Le lendemain de sa mort, 12 heures plus tard, mon frère a reçu un texto qui faisait partie d'un message groupé à quelques copains... un message formidable: Richard est dcd'.

Lorsque le journaliste, visiblement perturbé par les révélations de son invité, lui demande : 'Vous auriez aimé pouvoir accompagner votre père jusqu'à la mort et ça vous a été impossible, parce que prévenu trop tard...', Xavier Anthony le coupe: 'C'est pas trop tard. C'est pas prévenu du tout!'. Puis il continue : 'Vous savez, en trois jours, il se passe beaucoup de choses. On a le temps d'aller au chevet de son père, de lui tenir la main (...) pour lui dire je t'aime'.

Encore très touché, par ces évènements, Xavier Anthony revit la scène de la morgue avec beaucoup d'émotions et semble y puiser une maigre consolation : 'J'ai pu pleurer comme un petit garçon sur son épaule, en lui demandant beaucoup de choses'. Le jeune homme évoque alors cette scène difficilement soutenable. Tandis qu'il tient le cadavre de son père dans ses bras, il réalise soudain : 'Il est froid. C'est trop tard'. Enfin, comme si le micro avait fait office de catharsis, le fils de Richard Anthony s'apaise : 'Je me réapproprie le décès de mon père'.

Célia de Veyle

À découvrir