France Dimanche > Actualités > Richard Bohringer : Il ouvre son coeur au sujet de sa femme Astrid !

Actualités

Richard Bohringer : Il ouvre son coeur au sujet de sa femme Astrid !

Publié le 18 octobre 2021

.photos:dominique-jacovides-/-bestimage
© DOMINIQUE JACOVIDES / BESTIMAGE Richard Bohringer à la remise du Prix Lumière 2013 à Quentin Tarantino à l'amphithéâtre du palais des Congrès de Lyon, le 18 octobre 2013

Richard Bohringer a soufflé sa 79ème bougie en début d’année. Avec plus de 40 ans de carrière à son actif, il sera à l’affiche, ce mercredi, du film « Les Héroïques », de Maxime Roy. C’était l’occasion pour lui de se laisser aller à quelques confidences, notamment sur Astrid, celle qui partage sa vie depuis 1986 et dont il est toujours fou amoureux !

Richard Bohringer est une grosse pointure du cinéma français. Celui qui a soufflé sa 79ème bougie en début d’année a plus de 40 ans de carrière au compteur. Il sera à l’affiche, dès ce mercredi, du premier film de Maxime Roy baptisé Les Héroïques. Il y partagera notamment l’écran avec François et Romain Créton ainsi qu’Ariane Ascaride. Il avait débuté sa carrière au théâtre à la fin des années 1960 avec notamment sa première pièce, intitulée Les Girafes, produite par Claude Lelouch. On le retrouve ensuite au cinéma, pour la première fois en 1970, dans La Maison de Gérard Brach. Au Journal du Dimanche (JDD), Richard Bohringer se confiait sur les liens qu’il a tissés avec Maxime Roy, le réalisateur des Héroïques.


Il déclarait ainsi « Max est arrivé à un moment où j'étais fatigué des colères, de tout ça. (...) Lui aussi est passé par l'alcool et la came. On s'en est échappés. Moi un peu plus tôt que lui. On n'en a jamais vraiment parlé. Pas parce qu'on a évité le sujet mais parce qu'on savait... Je suis sorti de ce film apaisé, 'rédempté' même. Il y a eu un moment où je ne voulais plus tourner. Maxime m'a redonné l’envie ». Car oui, il faut savoir que Richard Bohringer a connu des années sombres et violentes en raison de ses problèmes de drogue, d'alcool et d’argent… Il livrait d’ailleurs ses combats dans son livre C’est beau une ville la nuit, paru en 1988 et dont il a tiré un album sorti en 2002 et un film, quatre ans plus tard, en 2006. Au JDD, Bohringer se confiait également sur l’amour de sa vie : Astrid Marcouli. Il la rencontre en Savoie dans les années 1980 et l’épouse en avril 1986. De cette union naîtront deux enfants, Richard Junior et Lou.

Il ne tarissait d’ailleurs pas d’éloges au sujet de ses quatre enfants et déclarait à nos confrères « J'ai des gosses super ; J’ai tourné dans la série de Romane adaptée de son film L'Amour flou. J'étais sur le cul de la voir diriger une équipe de 30 lascars. Elle est forte. Lou aussi est brillante. J'ai deux filles formidables. Mes deux garçons aussi, mais mes filles… » Et puis vient le moment où Richard Bohringer ouvre son coeur sur celle dont il est toujours aussi fou amoureux. Il lançait « Ma femme, elle a eu beaucoup de mal avec moi, mais elle a toujours tout assumé. C'est clair qu'elle est plus forte, mais vous avez déjà vu une gonzesse moins forte que son mec ? »

Il continuait « C'est un compagnon qui me reprend fermement, me sermonne parfois un peu sévèrement. Peut-être que je lui consacrerai un livre un jour. Mais quand on est à cet endroit de sentiments déjà exprimés, les mots sont vains. Je ne vais pas écrire pour répéter qu'elle est formidable ». Dans un jeu de questions-réponses pour Le Figaroscope, diffusé en février 2016, l’acteur, qui sortait d’un cancer, se demandait « Je m'étonne que nous soyons encore là, dans le même lit, avec autant de bonheur ». Puis, de préciser « On a traversé des épreuves si puissantes que ça vous soude ». À la vie, à l’amour !

Kahina Boudjidj

À découvrir

Sur le même thème