France Dimanche > Actualités > Roger Carel : Adieu au roi du doublage !

Actualités

Roger Carel : Adieu au roi du doublage !

Publié le 2 octobre 2020

.photos:bestimage
© BESTIMAGE -

Roger Carel, lA VOIX D'ASTÉRIX, DE MICKEY, WINNIE L'OURSON, MISTER MAGOO, OU ENCORE DE BENNY HILL VIENT DE NOUS QUITTER À L'ÂGE DE 93 ANS…

Le 14 août dernier, il avait fêté ses 93 ans… Roger Carel, l'homme à la voix d'or, vient juste de tirer sa révérence… Né en 1927, ce fi ls unique d'un père travaillant à La Compagnie du chemin de fer métropolitain de Paris et d'une mère au foyer, est tout d'abord attiré par la prêtrise. Mais une première audition lui révèle son envie profonde de jouer la comédie. Or, pour y parvenir, il lui faut étudier. C'est au cours de théâtre Bauer-Thérond qu'il rencontre Anouk Aimée, Michel Piccoli, Luis Mariano…


Lors de la décennie suivante, il écume les feuilletons radiophoniques. Son don explose dans des pièces en vogue, aussi bien de Courteline que de Shakespeare. Le cinéma fait appel à lui, d'abord dans de petits rôles, dans Le Triporteur, de Jack Pinoteau, en 1957, ou Le Vieil Homme et l'Enfant, de Claude Berri, en 1967. Il est parfait dans Le Viager, de Pierre Tchernia, en 1971, et touchant en garagiste, dans L'Été meurtrier de Jean Becker en 1982.

À la télévision, c'est une véritable star, avec La caméra explore le temps, série télévisée en partie diffusée en direct, qui reconstitue de grands événements de l'Histoire. On le voit aussi dans le feuilleton à succès Les Saintes Chéries. Mais sans doute Roger Carel était-il plus connu pour son formidable talent de doubleur au cinéma. Avec une voix qu'il pouvait modeler à sa guise, il person-nifi ait tous les âges, tous les accents. Le Docteur Folamour, de Stanley Kubrick, c'était lui ! Et toujours pour ce même Peter Sellers, dans La Panthère rose, il apporte une véritable magie à l'inspecteur Clouseau.

Il prêtait aussi sa voix à Jack Lemmon dans Certains l'aiment chaud, La Garçonnière, Irma la douce… Et dans un rôle on ne peut plus de composition, le droïde C-3PO de la saga des Star Wars ! Il pouvait aussi bien parler pour Jerry Lewis et pour Peter Lorre, que devenir le grillon Jiminy Cricket de Pinocchio ou être l'inoubliable Pongo des 101 Dalmatiens, qu'Astérix, depuis 1967. C'est Tchernia qui lui avait fait rencontrer Goscinny et Uderzo. Il interprétait aussi Winnie l'ourson, le serpent Kaa du Livre de la jungle, qui chantait Aie confiance… Avec Micheline Dax, ils s'amusaient comme des petits fous en enregistrant le Muppet Show. Lui en Kermit la grenouille, elle en Miss Piggy.

« Nous n'avons pas souhaité communiquer sur son décès [le 11 septembre, ndlr], pour préserver son épouse, fortement bouleversée », a expliqué son fi ls. Après ses obsèques, le 17 septembre, dans la plus stricte intimité, il repose dans le caveau familial de Villejésus (Charente). Qu'il est triste de dire adieu à cet artiste, qui qua-lifi ait son métier de « recette de potion magique »…

Laurence PARIS

À découvrir