France Dimanche > Actualités > Roman Polanski : Accusé d’un nouveau viol !

Actualités

Roman Polanski : Accusé d’un nouveau viol !

Publié le 31 août 2017

Plus de quarante ans après les faits, Robin affirme que Roman Polanski l'a agressée quand elle était mineure.

Cela ne finira jamais ! Il semble écrit que le cinéaste, âgé de 84 ans, restera toute sa vie marqué au fer rouge par ses supposées frasques sexuelles.

->Voir aussi - Roman Polanski : "Je suis habitué à la mort"

Car alors que Roman Polanski pouvait aspirer à une relative tranquillité, voilà que, quarante-quatre ans après, une femme, prénommée Robin, sort du placard et déclare avoir été « abusée sexuellement » par l’auteur de Rosemary’s baby, alors qu’elle n’avait que 16 ans.

Oubli

Lors d’une conférence de presse à Los Angeles, elle a expliqué avoir décidé de rendre publique cette affaire après avoir entendu que Samantha Geimer, qui avait attaqué le réalisateur pour viol en 1977, désirait désormais que son dossier soit clos. Cette triste histoire fait toujours grand bruit.

Samantha, 13 ans à l’époque, aurait été droguée puis abusée dans la maison de Jack Nicholson par Roman Polanski. Ce dernier avait reconnu avoir eu des relations sexuelles illégales avec une mineure, et en échange la justice avait renoncé à l’inculper pour des chefs d’accusation bien plus graves, dont le viol.

->Voir aussi - Roman Polanski : Pris au piège !

Après quarante-huit jours de prison, son avocat, Harland Braun, avait passé un accord avec le juge, aux termes duquel son client ne risquait plus aucune incarcération. Mais Polanski, n’ayant aucune confiance dans le magistrat, avait préféré s’enfuir vers la France en 1978 et il n’a depuis jamais remis les pieds sur le sol américain.

Quatre décennies plus tard, le cinéaste franco-polonais ne bénéficie toujours pas du droit à l’oubli. Même si Samantha Geimer lui a pardonné, sa réputation reste sulfureuse. L’on se souvient notamment de la levée de bouclier qu’avait suscité le choix des organisateurs du Festival de Cannes, qui voulaient lui confier la présidence du jury pour 2017. Une campagne menée par des associations féministes l’avait conduit, en janvier dernier, à refuser à cet honneur pour ne pas mettre de l’huile sur le feu.

Et ce ne sont pas les attaques portées par Robin qui vont arranger la situation du réalisateur. D’autant que, même si les faits qu’elle lui reproche sont prescrits, elle pourrait être appelée à témoigner devant un tribunal pour peu qu’un procès ait lieu un jour.

Et elle ne serait peut-être pas la seule, car la comédienne Charlotte Lewis, avec qui Polanski a tourné Pirates en 1986, l’a accusé, en 2010, d’avoir abusé d’elle deux ans avant leur collaboration, alors que l’actrice en herbe n’avait que 16 ans. Hasard ou coïncidence, elle a le même conseil que Robin, maître Gloria Allred.

Et ses allégations sont tout de même sujettes à caution, sachant que Charlotte a avoué, des années auparavant, dans le magazine anglais News of the World s’être prostituée dès 14 ans et avoir « voulu devenir la maîtresse de Polanski », ajoutant que leur relation avait duré six mois…

Mais, quoi qu’il en soit, l’époux d’Emmanuelle Seigner, avec qui il a eu deux enfants, Roman Polanski doit faire des cauchemars en songeant à ce passé qui lui collera à la peau jusqu’au bout.

Claude Leblanc

À découvrir

Sur le même thème