France Dimanche > Actualités > Royal Baby : Pourquoi Charlotte Elizabeth Diana ?

Actualités

Royal Baby : Pourquoi Charlotte Elizabeth Diana ?

Publié le 4 mai 2015

Kate Middleton et le prince William ont donc opté pour les prénoms Charlotte Elizabeth Diana. Qu'est-ce qui a bien pu motiver le duc et la duchesse de Cambridge dans leurs choix ?

Le Royal baby a enfin un prénom ! Le service de presse de Kensington Palace a dévoilé cet après-midi aux médias le nom du deuxième enfant de Kate Middleton et du prince William. La petite fille s'appellera donc Charlotte Elizabeth Diana. France Dimanche vous en dit un peu plus sur l'origine de ces prénoms et sur leur symbolique chargée d'histoire.

Charlotte la puissante

Désormais, il sera de bon ton d'oublier le sobriquet de "Royal baby" pour le plus humain "Charlotte de Cambridge". Avec un prénom pareil, la jeune fille, désormais quatrième dans l'ordre de succession, semble bien faite pour régner un jour sur le trône du Royaume-Uni. Le choix est en effet loin d'être anodin : "Charlotte" se rapporte à "Charles", avec qui il partage ses racines germaniques. Les deux prénoms viennent de "Karl", qui signifie "homme", ou "puissant". Hommage direct au prince Charles, grand-père du nouveau-né, ce prénom a été porté par une foule de rois et de personnages de la première importance. Rien qu'en France, on compte pas moins de dix souverains à l'avoir porté. Les Carolingiens, via Charles Martel et son petit-fils Charlemagne, seront les premiers à lancer la mode de ce prénom royal.

De l'autre côté de la Manche, la destinée royale des Charles n'a pas été aussi heureuse : Charles Ier d'Angleterre fut destitué, puis exécuté en 1649. Quant à son fils Charles II, qui finit par lui succéder sur le trône en 1660 après un court épisode "républicain", ce ne fut pas le roi le plus populaire de Grande-Bretagne...

Mais le Royaume-Uni compte aussi des Charlotte dans son Histoire. La reine Charlotte, d'origine germanique, fut l'épouse du roi George III de 1761 à 1818. Quant à Charlotte de Galles, née en 1796 et morte en couches à 21 ans, elle était la fille unique du fils de George III, George IV et de la princesse Caroline de Brunswick.

Elizabeth, promesse divine

De nouveau, le choix du deuxième prénom est loin d'avoir été fait à la légère. Et si la référence directe à l'arrière-grand-mère de la petite Charlotte, Elizabeth II, est immanquable, ce prénom a lui aussi été porté par pléthore de femmes importantes. D'origine hébraïque, venant du plus oriental "Elisheba", il signifie "Dieu est promesse" ou "Dieu est plénitude". Il s'agit de l'un des plus anciens prénoms bibliques, à la symbolique particulièrement importante.

Outre Elizabeth II, une autre souveraine britannique a déjà porté le même prénom, au XVIème siècle : Elizabeth I, la fille d'Henri VIII d'Angleterre, ce terrible Barbe-Bleue de 178 kilogrammes. Connue sous le sobriquet de "Reine vierge", cette monarque n'a jamais réussi à enfanter... Mais sous le règne de cette femme au fort caractère, la monarchie britannique a retrouvé un lustre certain !

Diana la lumineuse

Quant au prénom Diana, peut être le plus marquant des trois, il a été choisi de manière évidente pour rendre hommage à Lady Diana, princesse de Galles, mère du prince William, disparue tragiquement dans un accident de voiture le 31 août 1997. D'origine latine, ce prénom est chargé d'une aura divine : Diana est la déesse de la lumière et de la chasse dans la mythologie grecque et romaine. Diana signifie littéralement "Ciel lumineux", et la déesse, sœur jumelle d'Apollon, n'est rien d'autre que l'incarnation de la lumière diurne ! Avec un tel prénom et une telle mère, la petite Charlotte a de bonnes chances de posséder une beauté des plus rayonnantes...

Charge désormais à la petite Charlotte Elizabeth Diana de se montrer digne de cet héritage et de ses glorieux aînés.

Raphaël Marchal

À découvrir

Sur le même thème