France Dimanche > Actualités > Alain delon : Sa passion secrète avec Bardot !

Actualités

Alain delon : Sa passion secrète avec Bardot !

Publié le 18 juin 2020

.photos:bestimage

Soixante ans après, Alain Delon révèle tout de sa grande histoire d'amour avec Brigitte Bardot…

En 1965, Alain Delon passe des vacances au Mexique, à Cuernavaca… Depuis Le Guépard de Visconti, sorti deux ans plus tôt, l'acteur à la beauté du diable enchaîne film sur film et a bien besoin de repos. Mais une rencontre imprévue va bouleverser ses congés.


Par un incroyable fait du hasard, la divine Brigitte Bardot, qu'il a serrée dans ses bras quelques années plus tôt, tourne avec Jeanne Moreau Viva Maria ! « Quasiment dans la maison d'en face », comme le précise l'acteur au journaliste Henry-Jean Servat dans son livre Bardot, la légende. Alain est dévoré par la curiosité. Comment résister à retrouver celle qui l'a fait chavirer si fort à l'époque où il débutait au cinéma ? Si, ce jour-là, il rejoint toute l'équipe sur le plateau, ce n'est pas pour passer devant la caméra de Louis Malle, mais pour revoir cette femme à l'érotisme torride dont on disait qu'elle était la plus belle du monde…

Ces retrouvailles, il en rêve depuis si longtemps ! Loin de Paris, dans ce cadre idyllique, ils sont enfin libres de se dire tout, à commencer qu'ils se sont profondément aimés… Mais l'acteur n'est pas seul au Mexique, Nathalie et leur fils Anthony sont du voyage, et retomber dans les bras de BB restera de l'ordre du fantasme, un fantasme qui ne le quittera plus… De sa première rencontre avec la star en 1958, Alain n'a rien oublié. « Elle date du jour où j'ai fait, à la demande du magazine Cinémonde, une série de photos sur le thème des plus beaux baisers de l'histoire du cinéma… », se souvient-il dans Nice-Matin.

Sur cette collection de clichés signés Sam Levin, les deux mythes du 7e art s'embrassent à pleine bouche avec un naturel déconcertant. Le jeune loup n'en est qu'aux prémices de sa carrière et voit « comme un honneur » d'approcher de si près l'ensorcelante héroïne de Et Dieu… créa la femme. Entre eux, le courant passe si bien qu'ils rient aux éclats entre deux langoureux baisers d'un réalisme troublant. Lorsque les deux acteurs se séparent après ces étreintes brûlantes, ils n'ont qu'une envie : se revoir au plus vite. Il leur faudra attendre 1961 pour être à nouveau réunis… Pourtant, quand se présente enfin pour Alain l'occasion de tourner avec BB, il hésite. Bien que les toutes femmes se pâment sur son passage, il pense ne pas faire le poids face à son alter ego féminin, devenue une icône planétaire. « J'étais ce que j'étais, mais je n'étais pas Bardot, confie-il. Bardot, c'était la France dans le monde, un rayonnement et une beauté extraordinaire. J'étais bluffé et ébloui… Je la trouvais sublime. »

Pour ce premier film ensemble, un sketch des Amours célèbres de Michel Boisrond, tourné en 1961, les deux acteurs ont dû revêtir un « costume moyenâgeux » qui les amuse beaucoup. Toutes les conditions sont réunies pour qu'ils succombent l'un à l'autre, raconte Alain : « Nous disions un dialogue de Jaques Prévert, avant de mourir enlacés dans les eaux d'une rivière. Nous ne pouvions mieux démarrer ! »

Que s'est-il passé ensuite entre les deux monstres sacrés ? Alors qu'ils sont aujourd'hui liés par une amitié sans faille, ont-ils vécu à ce moment-là une romance dans le plus grand secret ? Brigitte Bardot, de son côté, a toujours entretenu le mystère, ne manquant pourtant aucune occasion de dire tout le bien qu'elle pense d'Alain : « Tu mérites respect et admiration mais aussi l'amour, la chaleur, la complicité que je partage avec toi depuis toujours », lui avouait-elle il n'y a pas si longtemps…

Il aura fallu attendre soixante ans pour qu'Alain Delon réponde enfin, dans les colonnes de Nice-Matin, à la question qui taraude les cinéphiles depuis si longtemps.

Au crépuscule de sa vie, alors qu'à 84 ans, il se remet doucement de son AVC survenu l'an dernier, la vedette révélée par Plein soleil a jugé bon de mettre enfin un terme au suspense. « Ce qui est extraordinaire, c'est que nous nous aimions si fortement sans avoir eu quoi que ce soit ensemble. Ça, c'est l'amour vrai », assure Alain Delon. Avant d'ajouter : « Il n'y a, en effet, jamais rien eu entre Brigitte et moi. » Cette relation est donc demeurée platonique. Un amour pur et idéal, proche de celui qualifié de divin par Socrate dans Le Banquet de Platon…

« Brigitte a eu sa vie, ses aventures. J'ai eu ma vie et mes aventures, mais nos amours ne se sont jamais croisées », explique Alain Delon avant de conclure avec la plus belle des déclarations qui soit : « Elle continue à me fasciner… Elle me bouleverse et elle m'émeut. Je l'aime, je l'aime, je l'aime »…

Valérie EDMOND

À découvrir