France Dimanche > Actualités > Samuel Etienne : Accusé de misogynie, il refuse de céder !

Actualités

Samuel Etienne : Accusé de misogynie, il refuse de céder !

Publié le 12 avril 2021

.photos:bestimage
© BESTIMAGE -

Samuel Etienne se retrouve sous le feu des critiques après une “blague” sur Twitter.

Il pensait faire une blague, il a déclenché une tempête. Samuel Etienne qui officie désormais sur la plateforme Twitch est au cœur d’une grosse polémique. C’est sur le célèbre réseau social Twitter que le feu a pris. En effet, l'animateur a partagé une capture de deux femmes sur son compte avec la mention suivant : Véronique ou Johanna ? Mon cœur balance #TwittermonAmour."


On pouvait donc y voir d’un côté Véronique, une femme d’un certain âge se plaignant de Samuel Etienne qu’elle trouve “sans personnalité” opposé à Johanna, une jeune femme aux atouts certains trouvant Samuel Etienne “intelligent et brillant”. Problème, le journaliste a trouvé bon d’exposer une photo de chaque femme à titre de comparaison.

C’est bien là que le présentateur a commis une grave erreur selon les internautes. Beaucoup ont souligné que comparer deux femmes selon leur physique n’était pas la meilleure idée qu’il soit. Dans le flot des critiques, on pouvait notamment lire en réaction à cette publication : "Comparer deux femmes sur leurs physiques pour les tacler = misogynie. C'est bien une erreur que visiblement, vous assumez."

Là où le bât blesse, c’est que Samuel Etienne persiste et signe. Selon lui, il n’y avait dans cette publication, aucun message sous-entendu. Il n’y reconnaît même pas une maladresse et tente de s’expliquer dans un second tweet sans démordre pour autant de sa position. "Préférer un mot gentil à des insultes, un sourire à une grimace, n’est pas une erreur. Je ne retirerai pas mon tweet. Certains se trompent de combat”, déclare-t-il alors.

Avec cette explication, Samuel Etienne déchaîne la colère des internautes. Une première fois accusé de sexisme le 27 mars pour les propos déplacés qu’il avait tenus sur une streameuse, cette fois-ci est la goutte de trop pour les internautes. L’un d’entre eux interpelle le journaliste : "La bienveillance, on la cherche encore, par contre la misogynie, c'est bon, on l'a bien cernée. "

En dépit des nombreuses attaques, Samuel Etienne ne lâche pas prise, son tweet est toujours en ligne...  

Andréa Meyer

À découvrir