France Dimanche > Actualités > Samuel Le Bihan : Son combat pour Angia, sa fille autiste !

Actualités

Samuel Le Bihan : Son combat pour Angia, sa fille autiste !

Publié le 19 janvier 2022

.photos:bestimage
© BESTIMAGE -

C’est un père plus ému et plus fier que jamais qui s’est présenté sur le plateau de C à Vous ce 18 janvier. Venu parler de sa fille autiste, Samuel Le Bihan s’est confié sur son combat et sur les incroyables progrès de sa petite Angia.

Ce mardi 18 janvier, Samuel Le Bihan était l’invité d’Anne Elizabeth Lemoine dans l’émission de France 5, C à Vous. Et c’est un homme, un papa, particulièrement ému et concerné qui est venu s’exprimer au sujet de l’autisme qui touche sa fille Angia.


Âgée de neuf ans, la benjamine du clan Le Bihan fait la fierté de son père. Même si ce handicap n’a pas toujours été facile à gérer pour celui qui incarne Alex Hugo sur France 2, il avoue aujourd’hui avoir "tout construit autour pour la sécuriser, pour qu’elle soit heureuse".

Samuel est bien décidé à se battre coûte que coûte pour Angia. Pour lui offrir une vie la plus normale possible, il a décidé de faire d’elle sa priorité : "Un jour, ce n’est pas moi qui ai choisi, on m’a dit : ‘Tu vas t’occuper d’elle !’ Et c’est devenu un peu ma mission dans la vie."

Pas après pas, victoire après victoire, l’acteur s’est fixé comme objectif de "ne jamais se faire écraser par ce handicap". “Je refuse que ça mette de l’ombre dans ma vie et au contraire, je ferai tout pour en tirer la plus belle des énergies", expliquait-il.

Et en parlant de victoire, Angia en a enregistré une immense en suivant, à l’aide d’une AVS, un parcours scolaire similaire aux autres enfants. "Je vous assure, j'en aurais pleuré (...) mais on envisage le collège. Jamais, à aucun moment, je n’aurais pu imaginer ça… Elle ne parlait pas, elle n’est pas allée en maternelle. Elle est allée à l’école bien plus tard parce qu’elle a eu des méthodes éducatives qui l’ont amenée vers le langage, à se nourrir – parce qu’elle ne mangeait pas. Il y avait de l’automutilation, de la violence. C’est dingue ce qu’on arrive à faire", a-t-il confié, la voix tremblante.

Touchant et combattif, Samuel Le Bihan a rappelé que sa fille était également métisse. “Je me dis : ‘Mais elle a une double bagarre, elle !’ Donc, ma mission, c’est vraiment de lui donner confiance en elle. Ces petites victoires de tous les jours qui vont l’aider à prendre sa place dans la vie".

Quelle belle leçon d’amour et de courage.

Andréa Meyer

À découvrir

Sur le même thème