France Dimanche > Actualités > Sandrine Kiberlain : Un divorce douloureux !

Actualités

Sandrine Kiberlain : Un divorce douloureux !

Publié le 20 janvier 2022

.photos:bestimage
© BESTIMAGE -

Dans une interview accordée au magazine Psychologies ce 19 janvier, Sandrine Kiberlain a accepté de revenir sur sa rupture particulièrement difficile avec son ex-mari, l’acteur Vincent Lindon.

L'épreuve a été terrible, mais le résultat est beau. Après dix années d’une incroyable idylle, Sandrine Kiberlain et Vincent Lindon se séparent en 2003. Parents d’une petite Suzanne, les deux acteurs ont décidé, tant bien que mal, de conserver leur complicité au terme d’une longue abnégation.


C’est en tout cas ce qu’a révélé Sandrine dans un entretien avec le magazine Psychologies. "Vincent, c'est la famille. Quand on s'est quittés, je savais qu'on ne se perdrait pas. Mais je ne savais pas comment faire. On venait de passer dix ans ensemble, on avait une petite fille, j'avais la trentaine à peine, je n'en étais pas à ma dixième séparation, alors le chagrin... C'était très dur. J'ai mis du temps à accepter l'idée que ma fille vive avec des parents divorcés, moi qui n'avais pas connu ça. Mais on invente, et on construit", confiait-elle encore émue.

Il faut dire que cette relation a profondément changé Sandrine, comme elle l’expliquait en 2016 dans Madame Figaro : "Je n’ai pas eu quinze histoires d’amour, mais celle-ci a particulièrement compté puisqu’il est le père de ma fille. C’est, je crois ma première histoire de jeune femme adulte et responsable."

Si aujourd’hui, les ex-amoureux sont en bons termes, il n’en reste pas moins que la rupture a été d’une violence et d’une douleur extrême pour Sandrine. À 53 ans, celle qui s'apprête à sortir son premier film le 26 janvier, intitulé Une jeune fille qui va bien expliquait alors : “Quand la première histoire d'amour à laquelle je croyais s'est arrêtée, ça a été un choc. J'ai mis du temps avant de recommencer. Mais on apprend de ses ruptures. Aujourd'hui, je n'ai plus de mal à partir. L'important, c'est de garder les gens qu'on aime près de soi."

Une relation qui s’est donc terminée dans la peine et la souffrance, mais qui a laissé place à une belle amitié, faite de respect mutuel et de bienveillance. Une complicité qui n’a pas de prix pour Sandrine.

"Aujourd'hui, on se soutient à distance, et on est suffisamment complices dans la vie pour être partenaires à l'écran. C'est très, très bizarre, mais on arrive à le jouer. Finalement, je ne suis pas si loin du modèle familial : on s'aime pour la vie, même si on s'aime autrement. On a réussi ce truc-là. Pas sans mal, mais on l'a fait. C'est précieux, on le sait. Alors on ne salit pas...", soulignait Sandrine, plus touchante que jamais. 

Andréa Meyer

À découvrir

Sur le même thème