France Dimanche > Actualités > Serge Lama : Il se confie sur la mort foudroyante de sa femme

Actualités

Serge Lama : Il se confie sur la mort foudroyante de sa femme

Publié le 14 octobre 2021

.photos:christophe-clovis-/-bestimage
© Christophe Clovis / Bestimage Serge Lama au photocall à l'occasion de la présentation du nouveau spectacle du Lido "Paris Merveilles" à Paris, le 8 avril 2015

Hier, sortait « Ma vie, mes plus grandes chansons illustrées par mes peintres préférés », le nouveau livre de Serge Lama. Le chanteur était venu le présenter sur le plateau de « C à Vous » et il en a profité pour revenir sur l’une de ses plus grandes blessures : la mort de Michèle, l’amour de sa vie.

Avec 60 ans de carrière au compteur, Serge Lama a eu l’occasion d’en voir des vertes et des pas mûres. Le chanteur est venu présenter, sur le plateau de l’émission C à Vous, son livre Ma vie, mes plus grandes chansons illustrées par mes peintres préférés, sorti hier aux éditions Beaux Arts. Dans ce bouquin, l’interprète de « Je suis malade » a dévoilé les coulisses de ses chansons les plus connues qu’il a choisi d’illustrer par une oeuvre d’art chacune. Il en a d’ailleurs profité pour parler de ce titre qui est sûrement l’un de ses plus connus et qui a notamment été repris par Dalida et Lara Fabian.


Dans son ouvrage, le chanteur compare son état sur scène lorsqu’il interprète « Je suis malade », sortie en 1973, à l’autoportrait Le Désespéré de Gustave Courbet. Il expliquait d'ailleurs à Anne-Elisabeth Lemoine : « À la fin de la chanson, je me lâche, je prends des risques. Je l'ai fait toute ma vie ». Serge Lama continuait : « C'est un cri désespéré : il faut sortir des choses profondes et violentes. C'est une vraie scène de tragédie quand je la chante sur scène ». Et ce titre n’est pas anodin puisque comme le lui rappelle l’animatrice, il l’a écrit pour la femme de sa vie Michèle Annie Potier. Il confirmait d’ailleurs « Oui, j'ai écrit cette chanson pour Michèle, j'en ai écrit d'autres pour elle. Elle a promis qu'elle ne me quitterait pas, elle est partie et je lui en ai voulu ».

Quand il la rencontre, il se remet à peine du décès, dans un accident de voiture en 1965, de sa première épouse Liliane Benelli, qui était également la pianiste de Barbara et qui a permis au chanteur d’assurer les premières parties de l’interprète de « L’aigle noir ». C’est en 1969 qu’il rencontre Michèle à Chamonix via des amis communs. C’est le coup de foudre mais la jeune femme est déjà mariée et maman d’un jeune enfant. Ils attendront 1971 pour se mettre en couple et 1991 pour se marier avec la naissance entre-temps de Frédéric, en 1981.

Michèle meurt subitement en 2016 d’un accident vasculaire-cérébral. Serge Lama confiait à l’époque à Paris Match « Michèle était tout pour moi. Cette femme était unique et irremplaçable. C'était l'amante, la confidente. Et même si ce n'est pas le rôle d'une épouse, elle a été la mère que je n'ai pas eue : d'une abnégation totale, s'oubliant pour les autres. Elle était à la fois ma femme, ma mère et ma meilleure amie. Je lui avais tout confié... Aujourd'hui, je suis d'autant plus désemparé que j'ai toujours pensé partir le premier. Je n'arrive pas encore à réaliser sa disparition ». Il se livrait également à Gala en ces mots : « Je n'imaginais absolument pas que ça pouvait m'arriver, alors quand vous vous prenez un coup pareil sur la tête, il n'y a rien qui peut vraiment apaiser. Le temps soulage un peu, mais ce sont des blessures qui ne se ferment jamais ». Le chanteur s’est depuis remarié, en février dernier, avec Luana Santonino, son assistante et manageuse.

Kahina Boudjidj

À découvrir

Sur le même thème