France Dimanche > Actualités > Serge Lama : La terrible agonie de sa femme !

Actualités

Serge Lama : La terrible agonie de sa femme !

Publié le 4 novembre 2016

� Michèle�, l'ultime et grand amour de Serge Lama, qui a été à la fois sa maîtresse, son épouse et son amie, est morte toute seule, à 71 ans, dans leur résidence secondaire, le 25 octobre dernier.

Parfois les mots manquent pour exprimer la détresse d’un proche. C’est le sentiment que nous avons tous, aujourd’hui, à la rédaction de France Dimanche. Car un homme que nous admirons de longue date vit une tragédie. Cet homme, c’est Serge Lama.

Cela fait si longtemps que nous le suivons, qu’aujourd’hui c’est le cœur gros que nous vous annonçons la terrible nouvelle : Michèle, son épouse chérie, vient de mourir, le 25 octobre, dans des circonstances tragiques. Elle avait 71 ans. C’est dans leur résidence secondaire, à Romilly-du-Perche, dans cette maison dont elle appréciait tant la paix, qu’elle s’est éteinte, dans la solitude, victime d’un AVC, avant de succomber à un arrêt cardiaque.

->Voir aussi - Serge Lama : Sa spectaculaire renaissance !

Nous ignorons si elle a eu conscience ou non de partir. Ce dont nous sommes certains, hélas, c’est de la douleur que vit en ce moment même le chanteur, un chagrin qui a capturé son cœur et son âme.

Et dire que dans notre journal paru le 14 octobre (n° 3659), nous nous réjouissions de la renaissance que connaissait Serge avec la sortie de son nouvel album, Où sont passés nos rêves ? Dire qu’après avoir vécu tant d’épreuves, physiques comme psychiques, il avait réussi à les surmonter, avec un panache qui faisait l’admiration de tous… N’avait-il pas déjà assez vécu d’atrocités pour que le destin s’acharne une nouvelle fois sur lui ?

Car la fatalité lui aura enlevé à deux reprises les femmes de sa vie, celles qui ont le plus compté pour lui. Le 12 août 1965, Liliane Benelli, la pianiste qui accompagnait Barbara au piano, dont Serge était si épris qu’il allait bientôt l’épouser, meurt sur le coup dans le terrible accident de voiture qui laissera le chanteur en mille morceaux. Liliane, dont la disparition l’avait brisé, dans sa chair et dans son âme.

« C’est la première fois que j’aimais, avait-il confié en 2009 au Parisien, se souvenant de tout avec une terrible acuité. Et tout à coup, j’étais foudroyé dans le moment le plus fort. […] Cette femme qui a disparu me revient inconsciemment. Parfois, quand je réécoute des choses comme Claudia, Toute blanche, D’aventures en aventures, je me dis là, il y a Liliane. »

Heureusement, la vie avait repris ses droits, celui d’aimer pour commencer. Quand, en 2003, nous avions interviewé le chanteur à l’occasion de ses 40 ans de carrière, lorsque nous lui avions demandé quelle était la plus grande satisfaction de son existence, il nous avait répondu : « Sans la moindre hésitation, la rencontre avec ma femme ». Mais... (...)

Vous voulez en savoir plus ?  Achetez la version numérique du magazine ! 0,99 € seulement

Laurence Paris

À découvrir