France Dimanche > Actualités > Serge Lama : Sa déclaration à Marie-Paule Belle

Actualités

Serge Lama : Sa déclaration à Marie-Paule Belle

Publié le 22 février 2018

Avant son Olympia, Serge Lama proclame son amour pour son amie la plus fidèle.

Ils s’aiment, et cela ne date pas d’hier. Ils partagent à nouveau la scène, à l’Olympia, du 9 au 14 février.

« Nous nous sommes connus grâce à un reportage, réalisé pour la télévision, sur le cabaret L’Écluse. Nous y avons fait nos débuts, moi en 1973, Serge un peu avant, nous a confié Marie-Paule Belle. Eddy Marocain, l’agent de Serge, m’a repérée le premier, il m’a embauchée pour sa tournée, en lever de rideau. »

Entre 1975 et 1981, ces deux artistes ont fait ensemble 250 concerts par an, créant ce lien indéfectible entre eux deux que ni les années ni la distance n’ont pu rompre.


« Comme il est souvent en tournée, que je suis rarement à Paris, nous nous écrivons beaucoup. Nos messages sont devenus plus tendres. C’est mon grand frère. Il signe d’ailleurs ses SMS par “Celui”, en référence à la chanson éponyme, écrite en 1976 par Françoise [Mallet-Joris, ndlr] et Michel [Grisolia, ndlr] pour définir l’amour qui nous unit », nous a expliqué la chanteuse.

Et à l’occasion de son Olympia, Serge a fait sa déclaration à Marie-Paule en prenant son public à témoin : « Mes chers amis, tout le monde m’a demandé : “Mais qu’est-ce que tu veux pour ton anniversaire à l’Olympia ?” Pour mes 75 ans, ce que je veux ! Mais ça va de soi… Marie-Paule Belle en première partie ! Elle était déjà là, en première partie quasiment, au matin de ma vie. Il est naturel qu’elle y soit, au soir… C’est avec elle que j’ai commis mes plus dingues folies… Depuis dix ans, elle répond à tous mes rendez-vous télévisuels (enfin, quand j’ai droit à la parole). C’est un drôle de temps celui qui laisse sur sa route ses plus grands artistes. Je ne veux pas être de ce temps-là et tant qu’il me restera un peu de pouvoir, je me tiendrai à cette crête-là. Cher public, je sais intuitivement que c’est aussi un cadeau pour vous. Une petite demande, je vous en prie, soyez à l’heure, ne manquez pas le rendez-vous de l’amitié, portez-la où elle doit être : aux nues… Serge. »

Hommage

Inutile de préciser qu’après un aussi bel hommage, Marie-Paule Belle a accepté avec enthousiasme cette invitation de la part de l’homme auquel elle sera éternellement reconnaissante : « Serge m’a imposée dans toutes ses émissions. Il menaçait de refuser de venir, même chez Jacques Chancel pour son Grand échiquier, si je n’y étais pas invitée. J’ai été médiatisée grâce à lui.
Il y a trente-sept ans que nous n’avons pas figuré sur la même affiche, que nous n’avons pas chanté ensemble. Partager avec lui la scène de l’Olympia, pour nos deux anniversaires – nous sommes presque jumeaux, je suis du 25 janvier, lui du 11 février – c’est un aboutissement, un point d’orgue… 
»

Mais si vous devez assister à ces retrouvailles, faites plaisir à Serge : n’arrivez pas en retard !

Dominique PRÉHU

À découvrir