France Dimanche > Actualités > Séverine Ferrer : “La cuisine me canalise !”

Actualités

Séverine Ferrer : “La cuisine me canalise !”

Publié le 27 avril 2020

.photos:bestimage
© BESTIMAGE Séverine Ferrer

Après avoir été lauréate d’une émission “Un dîner presque parfait, spécial animateur TV” en 2019, Séverine Ferrer revient dans un programme culinaire diffusé sur la chaîne My Cuisine depuis le 5 avril.

Celle qui fut élue Mini-Miss Réunion à 7 ans, a débarqué à Paris en 1991, à l’âge de 13 ans, et a aussitôt participé, en chanson, à l’émission Tous à la Une, de Patrick Sabatier. Depuis, la belle Réunionnaise a fait du chemin. Cinéma, musique, télévision, théâtre, édition… L’ex-présentatrice de Fan de… vit ses passions pleinement, dont la cuisine à présent. Un bon moyen de partager des repas devant une caméra avec ses amis, connus et moins connus…

France Dimanche : Comment vivez-vous cette période de confinement inédite ?
Séverine Ferrer : C’est un peu compliqué, mais nous n’avons pas le choix ! Je ne sors plus, si ce n’est pour les courses essentielles. On ne voit pas nos personnes âgées, qui paniquent un peu, alors on communique via des appels vidéos avec nos parents. On compense et on cherche à prendre un peu de plaisir, et, à la maison, ça passe surtout par la cuisine.

FD : Que cuisinez-vous en ce moment ?
SF : Je n’arrête pas… Et je ne sais pas comment je vais sortir de cette quarantaine ! Ce midi, par exemple, j’ai concocté un rôti de porc aux petits champignons avec des carottes au miel… On essaie de se réconforter comme on peut !

FD : D’où vous vient cette passion ?
SF : J’ai commencé à développer mes talents de cuisinière à la naissance de mon premier fils, Joshua, qui a 20 ans aujourd’hui. Depuis, je n’ai jamais arrêté. En tant que maman, on essaie toujours d’être les meilleures au monde, et l’alimentation tient une place importante. On veut faire découvrir à nos enfants la vraie saveur des aliments et le goût des bonnes choses.


FD : Qu’est-ce que cela vous apporte de cuisiner ?
SF : C’est un moyen de me canaliser. Je suis souvent par monts et par vaux, entre mes tournées, ma vie de maman, de femme, d’épouse. C’est un vrai bonheur pour moi d’entrer en cuisine, de préparer des petits plats. Cela m’apaise et m’apporte de la sérénité.

FD : Où puisez-vous votre inspiration ?
SF : Il y a toujours une petite note exotique dans mes plats. Originaire de l’Île de la Réunion, je m’inspire de ses mille et une saveurs. Et puis je suis curieuse de nature, je ramène systématiquement des épices de mes voyages. J’en ai un placard rempli !

FD : Pourquoi avoir choisi la chaîne My Cuisine pour revenir sur le petit écran ?
SF : Un ami producteur m’a contactée pour réaliser cette série, On dîne chez Séverine. Revenir à la télévision juste pour paraître ne m’intéressait pas. Je souhaitais quelque chose qui me ressemble, qui soit en adéquation avec ce que je suis aujourd’hui. Et surtout, je voulais prendre du plaisir !

FD : Et vous en prenez, alors ?
SF : Oui, ce qui m’a plu c’est l’ambiance qui reflète bien ce que je vis au quotidien, car mon bonheur est de recevoir. J’ai adoré préparer de bons petits plats, mettre en lumière les invités qui m’ont fait l’immense cadeau d’être présents. Et surtout la joie de partager cela avec les téléspectateurs. Finalement, tout ce que j’aime est réuni dans ce programme !

FD : Quel est votre plat de prédilection ?
SF : Le poulet au curry vert. J’adore aussi servir, lors des grandes occasions, un mets typique de ma région, le cari de langouste. 

FD : Et votre dessert signature ?
SF : Le tiramisu, que j’ai adapté en version exotique et grâce auquel j’ai gagné Un dîner presque parfait ! J’y avais mis de la mangue, ainsi que du rhum à la place de la liqueur de café.

FD : Votre légume préféré ?
SF : Je les aime tous mais, à choisir, je dirais la courge butternut et aussi le panais, qui a un goût assez original.

FD : Un fruit de prédilection ?
SF : La mangue, je pourrais en manger tous les jours, particulièrement la variété José, qui est une petite mangue très juteuse, qui se savoure bien mûre !

FD : Vous êtes plutôt sucré ou salé ?
SF : Je suis clairement un bec sucré ! Je craque pour le chocolat sous toutes ses formes, notamment.

FD : Y a-t-il, en revanche, des aliments que vous détestez ?
SF : Une tartine de chèvre ou une pizza quatre fromages, c’est impossible pour moi ! Je ne mange pas non plus de beurre cru ni de feta. Par contre, je suis dingue de fromages cuits : mont-d’or, raclette, reblochon, tartiflette…

FD : Quel est le plat que vous ne réussissez pas à cuisiner ?
SF : La blanquette de veau ! J’adore en manger, mais je n’arrive pas à la faire. C’est un mystère pour moi ! J’ai beau essayer, il y a un truc qui ne passe pas ! Du coup, je n’en profite qu’au restaurant.

FD : Avez-vous des conseils pour bien recevoir ?
SF : Rester soi-même, ne pas se forcer, ne pas chercher à faire des merveilles. Et cuisiner avec amour car, quoi qu’il arrive, vos convives le ressentiront.

FD : Quels sont vos projets ?
SF : Je suis maîtresse de cérémonie et chanteuse sur la tournée « Born in 90 » qui va reprendre à l’automne. Je serai aussi de retour au théâtre, avec Norbert Tarayre et Danièle Évenou, en janvier 2021. Et bien d’autres projets encore tenus secret…

Jalila CHIQUET

À découvrir