France Dimanche > Actualités > Shannen Doherty : “Dans cinq ans, je serai morte !”

Actualités

Shannen Doherty : “Dans cinq ans, je serai morte !”

Publié le 26 août 2016

Une mastectomie n’a pas suffi ! L’héroïne de “Charmed”, Shannen Doherty, a appris que son � cancer � du sein était en train de se propager dans son corps.Une mastectomie n’a pas suffi ! L’héroïne de “Charmed”, Shannen Doherty, a appris que son � cancer � du sein était en train de se propager dans son corps.

Lorsqu’elle est enfin sortie de l’hôpital pour rentrer chez elle, Shannen Doherty a vraiment cru que son atroce cauchemar était pour de bon derrière elle.

Pour l’actrice de Beverly Hills et de Charmed, le cancer du sein qu’on lui avait diagnostiqué au tout début de 2015 n’était plus qu’un mauvais souvenir : la mastectomie qu’on venait de pratiquer sur elle l’avait débarrassée de sa tumeur, elle allait pouvoir de nouveau faire des projets d’avenir et de maternité avec Kurt Iswarienko, son mari depuis 2011.

Elle ne savait pas encore que le pire était probablement devant elle… L’épreuve avait pourtant été terrible, ainsi que Shannen l’a racontée. Notamment cet instant cruel où, venant d’apprendre des médecins la dure réalité, il a fallu mettre son mari au courant : « Je l’ai appelé, ce qui a été horrible pour moi. J’étais dans ma voiture, avec ma mère, quand le médecin m’a téléphoné. Je me suis dit que j’allais attendre de le voir avant d’en parler à Kurt, mais je n’ai pas pu : j’ai pris le téléphone et je l’ai appelé. Quand je suis rentrée à la maison, il m’a dit que ça allait bien se passer et qu’on dépasserait ça, en famille. Que j’étais forte et que j’avais encore plein de choses à faire dans la vie… »

Passé le premier choc, en effet, Kurt comprend que c’est à lui d’insuffler à Shannen la force qui pourrait lui manquer : c’est ensemble qu’ils vont affronter la suite, hélas ! trop bien connue : la chimiothérapie, les cheveux qui tombent, l’opération…

Shannen cancerMais une fois celle-ci terminée, l’actrice croyait qu’en rentrant à la maison, son destin rentrait dans l’ordre. C’est alors que, au bout de quelque temps, Shannen a pris conscience d’un fait troublant : depuis son retour, son chien, Bowie, ne cessait de venir vers elle, non pas comme avant, pour quémander une simple caresse, mais pour poser sa truffe frémissante, avec une inquiétante régularité, juste sur la cicatrice de l’opération. Comme s’il sentait que là, sous la peau, il continuait de se passer des choses anormales.

Vaincre

Le cancer aurait-il donc une odeur ? Il semble bien que oui. Au cours de leur évolution, les cellules cancéreuses libèrent des molécules volatiles odorantes dont on retrouve des traces dans le sang, l’haleine, la sueur ou encore l’urine. Or, il apparaît qu’elles peuvent être détectées par les truffes de nos amis à quatre pattes, avec leurs 200 millions de cellules olfactives, contre seulement 5 millions chez l’homme.

Shannen Doherty savait-elle cela ? Et notamment que, parmi les cancers détectables par les chiens, figurait celui du sein ? Toujours est-il que, pour en avoir le cœur net, l’actrice s’est tournée vers les médecins, qui ont entrepris de nouveaux examens approfondis. Et la réalité lui est tombée dessus, implacable, comme elle l’a courageusement raconté dans une émission de télévision américaine, il y a une dizaine de jours.

« J’ai subi une mastectomie qui a enlevé une grande partie de la tumeur, mais ce n’est pas suffisant. En fait, je n’avais pas qu’une seule tumeur, mais plutôt plusieurs petites. Actuellement, mon cancer du sein se propage et remonte vers les ganglions lymphatiques. C’est pour cela que je subis une chimio et que, ensuite, on passera aux radiations. »

Mais le point culminant de cet entretien, son moment le plus bouleversant, est intervenu lorsque Shannen a révélé les mots terribles qu’elle avait dits à son mari, quelques semaines auparavant : « Je me souviens qu’on était ensemble à New York, dans un restaurant italien de Brooklyn. À un moment je l’ai regardé dans les yeux et je lui ai dit : “Tu ferais bien de profiter de chaque seconde que tu passes avec moi… parce que dans cinq ans, je serai morte !” »

L’actrice a-t-elle donc cédé au désespoir ? A-t-elle renoncé à lutter contre le mal qui la ronge, alors que l’on sait bien que, dans ce genre de cas, le moral et la volonté de vaincre du patient peuvent être déterminants ? Non !

Passé ce moment de faiblesse, la comédienne s’est reprise, Kurt a su lui insuffler la force et l’espoir dont elle avait besoin pour repartir à l’assaut de sa maladie ! Ce combat sera long et pénible, semé d’autres moments de doute et d’abattement. Mais, désormais, Shannen Doherty est déterminée à le gagner.

Valérie Bergotte

À découvrir