France Dimanche > Actualités > Sheila : “C’est la drogue qui l’a tué”

Actualités

Sheila : “C’est la drogue qui l’a tué”

Publié le 28 janvier 2018

Démentant les rumeurs, Sheila livre sa vérité sur la mort de son fils, Ludovic.

Il lui aura fallu près de quatre mois pour trouver la force de s’exprimer sur le drame qui l’a marquée à jamais. Plus de cent jours d’un deuil que la chanteuse n’a toujours pas fait, même si Sheila trouve aujourd’hui le courage de rompre le silence et de livrer, dans Paris Match, sa vérité sur la mort de son fils. 

Le 7 juillet dernier, le corps inanimé de Ludovic Chancel, 42 ans, était découvert à son domicile parisien par sa compagne Sylvie Ortega Munos. Conduit d’urgence à l’hôpital européen Georges-Pompidou, il n’a pas survécu, victime, en apparence, d’une surdose médicamenteuse. Des rumeurs évoquant un suicide avaient alors circulé sur les réseaux sociaux.

Et, pour connaître le fin mot de l’histoire, Sheila avait alors décidé de porter plainte. C’est pour, comme elle l’affirme dans l’hebdomadaire, « redonner son intégrité à Ludo, mon fils, mon fils unique », que cette mère éplorée a décidé de prendre la parole, levant le voile sur les circonstances de sa mort. Pour Sheila, le doute n’est plus permis. Il est décédé des suites d’une « overdose de cocaïne et de benzodiazépine [un médicament psychotrope, ndlr] ». 


Combat

Dans cette interview, elle revient aussi sur le long combat contre l’addiction mené en vain par Ludovic. Une lutte dans laquelle il a pu compter sur le soutien de sa mère : « Je savais qu’il prenait de la cocaïne depuis quinze ans, explique-t-elle, toujours dans Paris Match. Je connaissais mon fils mieux que personne et j’ai tout fait pour qu’il s’en sorte. »

Au début, l’artiste a choisi de lui verser de petites sommes d’argent pour l’aider à boucler ses fins de mois. Mais très vite, elle se rend compte que Ludovic utilise ce pécule pour s’acheter le poison qui le ronge. Sheila se retrouve alors face à un dilemme : comment continuer de l’épauler sans qu’il plonge encore un peu plus dans l’enfer de la drogue ?

Au lieu de remplir son portefeuille, la chanteuse va alors investir son argent dans des cures : « J’ai participé au financement de nombreux séjours pour l’aider à se désintoxiquer », a-t-elle déclaré. Et d’ajouter : « À l’arrivée, c’est quand même la drogue qui l’a tué. »

Un constat d’échec au goût très amer pour Sheila, qui ne cache pas la colère suscitée en elle par la dernière image qu’elle gardera de Ludovic : « J’étais face à lui, se souvient-elle. Et je lui en ai tellement voulu ! Mais tellement… Je n’ai pas pu m’approcher, ce n’était pas possible. »

Et comme si cette torture ne suffisait pas, un ami du cher disparu lui a montré une photo de Ludovic, couché sur le sol, la tête affaissée contre un mur, en slip et débardeur, des résidus de poudre blanche dans la bouche et le nez. La star de 72 ans, qui s’est promis de récupérer cet horrible cliché, se demande encore : « Comment peut-on faire une photo de mon fils en train de mourir ? » Une image qui risque, hélas, de la hanter pour longtemps…

Claude LEBLANC

À découvrir