France Dimanche > Actualités > Sheila : Elle a dit oui à Eric !

Actualités

Sheila : Elle a dit oui à Eric !

Publié le 3 avril 2020

.photos:bestimage

Plus amoureuse que jamais, la chanteuse a savouré il y a peu des vacances paradisiaques sous le soleil de l'île Maurice avec celui qui, depuis dix-huit mois, lui redonne le goût de vivre et d'aimer.

« Sachez que les choses avancent, enfin à grands pas, et que le climat est plutôt serein. Je vous embrasse… », écrivait-elle sur son compte Facebook, le 22 février dernier. La sérénité, un état que l'artiste aux 85 millions de disques vendus de par le monde n'aura hélas pas connu souvent ces dernières années ! Un à un, tous ceux qu'elle aimait l'ont quittée, la laissant dans une infinie solitude. L'abandon, « la petite fille de Français moyens » le vit une première fois en 2002. À quinze jours d'intervalle, elle perd en effet ses deux parents dont elle a toujours été très proche. « Je n'ai pas de frère et sœur, mes cousins sont éparpillés ou disparus. En réalité, aujourd'hui, je n'ai personne avec qui je peux parler de ma vie, de mon passé. Plus de témoins. C'est terrible comme sensation », confiait-elle alors au magazine Platine.


Sa seule famille demeure Ludovic, fruit de son bref mariage avec Ringo. Avec ce fils à fleur de peau, elle entretient des rapports complexes, émaillés de disputes et de malentendus. La faute en partie à la cocaïne, à laquelle Ludovic est accro. Et que Sheila finance sans le savoir ! En effet, il dépense dans ce poison qui le ronge, tout l'argent qu'elle lui donne pour l'aider à boucler ses fins de mois ! L'artiste décide alors d'épauler autrement ce grand enfant torturé en lui payant des cures de détoxication. Hélas chaque fois, Ludovic replonge… jusqu'à cette nuit fatidique du 7 au 8 juillet 2017 où il est retrouvé sans vie dans son appartement. Il avait 42 ans. « Le jour de sa mort, c'est comme si on m'avait arraché une partie de mon corps », confiera la chanteuse. La disparition de ce fils unique suite à « une overdose de cocaïne et de benzodiazépine », un médicament psychotrope, lui est insupportable. « Dans les instants de grand désespoir, tout est possible », dira-t-elle.

Ce chagrin, qui chaque jour lui vrille le cœur, Sheila ne peut même pas le partager avec l'homme qui partage sa vie. Yves Martin, son producteur, qu'elle a épousé en 2006, a fait deux AVC successifs en 2016. Son état physique s'est tellement dégradé – il est incapable d'accomplir les gestes les plus simples de la vie quotidienne –qu'elle ne peut pas compter sur lui pour être le pilier dont elle aurait tant besoin. Elle-même, ravagée par la douleur, n'est plus en mesure de l'assister. Raison pour laquelle elle vend leur maison de Garancières (Yvelines) pour s'installer, seule, dans une villa près de Versailles.

La seule chose qui la sauve alors, c'est le contact avec son public qui, le temps d'un concert, lui permet d'oublier qu'elle est désormais seule au monde. Dans le travail, et le tandem de choc qu'elle forme avec son manager Stéphane Letellier, Sheila trouve le salut. Hélas, c'est un autre pan, professionnel, cette fois qui s'effondre. Avec cet ami et complice, elle avait fondé la société ASCL Prod (Annie, Stéphane, Chancel, Letellier). Mais entre eux, le courant ne passe plus. Stéphane ne supporte pas que son idole serve de faire-valoir au groupe H-Taag, avec lequel elle vient d'enregistrer un album. Et c'est la mort dans l'âme que la chanteuse met fin à leur collaboration.

Seuls demeurent son public, fidèle, et ses compagnons de tournée, les musiciens de H-Taag, dont le guitariste Éric Azhar.

Un beau brun athlétique qu'elle a rencontré en 2009, sur la tournée Âge tendre. S'ils s'entendent tous de suite à merveille, ils sont à des années-lumière d'imaginer que cette amitié se muera en une belle histoire d'amour.

Et pourtant ! Du fond de ce tunnel dont la reine des Rois mages peine à voir le bout depuis le décès de son fils, il y a comme une lueur. Presque treize mois se sont écoulés, la blessure est toujours aussi profonde, mais elle se sent moins seule. Même s'il ne s'est rien passé entre eux, la présence d'Éric lui fait du bien. Et quand il n'est pas là, penser à lui l'apaise. En septembre 2018, ils échangent leur premier baiser. De cette relation, toute neuve et si fragile encore, ils ne parleront pas. Pas tout de suite, de peur de gâcher les sentiments tout neufs qu'ils éprouvent l'un pour l'autre. Un mois après le début de leur idylle, elle prend une décision que beaucoup ne comprendront pas : elle renonce à poursuivre en justice la femme de son fils, Sylvie Ortega Munos, qui l'accusait d'être en partie responsable de la mort de Ludovic.

Est-ce la force que lui insuffle ce nouvel amour, de 18 ans son cadet, qui lui a permis de tourner la page ? Toujours est-il qu'aujourd'hui le couple, qui vit désormais ensemble, coule des jours heureux ! Et pour la seconde fois, c'est dans la paradisiaque île Maurice, chère au cœur de la chanteuse, que les amoureux se sont envolés, le temps d'une pause bien méritée. Entre sable blanc et eau turquoise, l'interprète de Spacer savoure ce bonheur auquel elle ne croyait plus. Radieuse dans son maillot deux pièces auprès de celui qui a su réaccorder son âme brisée, Sheila revit enfin.

Comme le chantait Richard Cocciante, elle a « attrapé un coup de soleil, un coup d'amour, un coup d'je t'aime… »

LILI CHABLIS

À découvrir