France Dimanche > Actualités > Sheila : Un nouvel homme dans sa vie !

Actualités

Sheila : Un nouvel homme dans sa vie !

Publié le 8 avril 2021

.photos:bestimage
© BESTIMAGE -

Grâce à Christian, un auteur de théâtre de 61 ans, Sheila a retrouvé le goût du bonheur…

On s'en souvient, dans la nuit du 8 juillet 2017, Ludovic Chancel perdait tragiquement la vie, suite à l'absorption d'une trop grande dose de drogue. Garçon sensible, fragile, il échappait de la manière la plus violente qui soit aux turpitudes d'une existence difficile, à l'âge de 42 ans. Sa mère, avec qui les relations étaient compliquées depuis longtemps, était anéantie… « L'amour de ma vie, mon fils Ludovic, est parti rejoindre ses grands-parents. Aucun mot n'est à la hauteur de la douleur et de la solitude qui envahit le cœur d'une maman séparée de ce qu'elle a de plus cher au monde », écrivait, sur sa page Facebook, la chanteuse, terrassée. Car les dissonances entre ces deux êtres n'empêchaient pas un amour que rien n'avait pu éteindre. Maladroit, bancal peut-être, un lien plus fort que tout les attachait pourtant l'un à l'autre. Seule la mort, cette grande égoïste, avait arraché à cette mère éplorée son enfant qu'elle aurait tant rêvé de voir un jour heureux.


Hélas, Ludovic n'avait pas réussi à le devenir. En 2005, il publiait aux éditions Flammarion son autobiographie, Fils de…, dans laquelle il envoyait alors à sa mère un véritable S.O.S. d'un fils justement en détresse. Dix ans plus tard, même si de réels malentendus persistaient entre eux, le jeune homme avait fait un pas vers elle, écrivant, le jour des 70 ans de celle-ci : « Il est évident que pour moi le 16 août a été une date spéciale, malgré un conflit qui nous sépare, elle reste pour moi ma Maman avant tout. Je lui souhaite la santé, l'amour, la paix et le meilleur pour l'avenir. Je suis très heureux pour elle de l'affection que toute la France lui touche pour ses 70 printemps et je terminerai juste par quelques mots : Je t'aime. » Hélas, cet amour n'a jamais su s'exprimer doucement, comme il aurait pu le faire si le temps avait permis à ces deux cabossés de l'existence de se comprendre.

Mais comme la vie est magique par moments, qu'elle apporte du bonheur quand on s'y attend le moins, elle a offert à Sheila une magnifique rencontre. « Je l'ai rencontré, on a passé des heures ensemble… On a ri, on a pleuré ! » Ces mots, c'est la chanteuse qui les a prononcés, parlant sans fards de celui qui compte aujourd'hui tant pour elle. Un homme qui la porte, la magnifie, qui l'accompagne dans cette lente remontée vers elle-même. Il s'appelle Christian Siméon, a 61 ans. C'est un artiste, comme elle. Il écrit pour le théâtre et est aussi sculpteur. C'est avec lui que Sheila a partagé récemment des moments précieux, émouvants, bouleversants. Avec lui qu'elle a ri et pleuré, comme elle l'a confié le 18 mars sur le plateau de Quotidien sur TMC.

Très en beauté, elle a parlé de son dernier disque, et de Christian, avec un grand enthousiasme. Meurtrie mais pas vaincue, il y a cinq ans, elle a mis en œuvre ce nouvel album qui verra le jour le 2 avril : Venue d'ailleurs. Son 27e album studio. Un disque autobiographique qui parle des yé-yé, de la rumeur, des années Baby doll… Mais aussi et surtout de son fils, avec la chanson Cheval d'amble. En l'évoquant, ses yeux, rieurs une seconde auparavant, se sont voilés, et son visage s'est soudain assombri. « Mon horizon, mon beau cheval, tu es libre et sans lendemain. Je n'ai pu ralentir ta course ni te faire rebrousser chemin, au fil de ton galop bancal, mon éreinté, mon étalon »…

Ce texte magnifique, c'est Christian Siméon qui l'a signé. Un vrai joyau qui traduit fidèlement, poétiquement, ce que ressent Sheila. « Cette chanson, je l'ai voulue, parce que je veux absolument remettre Ludovic dans la lumière, a expliqué son interprète, toujours sur TMC. Ludovic, on raconte tout et n'importe quoi, on lui invente des vies… » Et si elle considère qu'il est « un homme qui a fait des conneries », elle veut que l'on cesse d'affabuler sur lui.

Mentionnant cette bouleversante chanson, elle a précisé qu'il fallait qu'elle s'élève vers les cieux, qu'elle « monte et que ça l'emmène » vers lui… « Et le reste, a-t-elle ajouté, fermez juste vos gueules ! » Ainsi, le seul à pouvoir mettre des mots aujourd'hui sur Ludovic, c'est Christian.

L'été dernier, quand notre confrère Télérama lui avait demandé de citer le titre d'un morceau « qui guérit de tout », Sheila avait répondu qu'il n'y en avait pas. Aujourd'hui, avec le Cheval d'amble, il semble qu'une étape importante ait été franchie. Étape qui ouvrirait la porte à un présent apaisé et plus tendre.

Laurence PARIS

À découvrir