France Dimanche > Actualités > Sloane : “Stars 80 m’a servi de psychothérapie !”

Actualités

Sloane : “Stars 80 m’a servi de psychothérapie !”

Publié le 22 septembre 2015

Avec 6 millions de téléspectateurs, la diffusion sur TF1 du long-métrage a confimé son succès. L’occasion pour l’une de ses interprètes de nous révéler ses � projets�…

Si elle doit sa célébrité au tube Besoin de rien, envie de toi, qu’elle chantait au côté de son ex-complice Jean-Pierre Savelli, alias Peter, Chantal Richard ne doit son bonheur actuel qu’à elle-même. Après avoir souffert de la séparation du duo, Sloane retrouve un nouveau souffle et a une multitude de projets. Quelle santé !

France Dimanche (F.D.) : Stars 80 a attiré près de 6 millions de téléspectateurs. Vous y attendiez-vous ?

Sloane (S.) : C’est énorme ! Après le retour positif de la sortie en salles, on pensait bien sûr faire une bonne audience, mais pas à ce point-là. Nous nous sommes réunis pour regarder le film à la télévision chez le producteur, Thomas Langmann. C’était l’occasion de se revoir, de rigoler, de chanter, mais aussi de parler d’une suite ! Cette aventure s’est si bien déroulée qu’il aurait été dommage de ne pas faire durer le plaisir. Si tout se passe comme prévu, nous partons donc pour deux mois de tournage à partir de mars 2016.

F.D. : Aurez-vous un rôle aussi important que dans le premier film ?

S. : A priori oui ! J’ai appris que ceux qui avaient bien joué dans le premier seront mis encore plus en avant dans le deuxième. Je devrais donc avoir encore le premier rôle féminin. Et j’en suis ravie ! Je chante depuis l’âge de 8 ans, mais je pense que j’aurais pu faire une carrière dans le cinéma. Je souhaite en tout cas mettre un grand pied dedans. En attendant, il paraît que j’aurai dans cette suite, qui se passera au ski, un rôle à la Josiane Balasko dans Les Bronzés. Ça tombe bien, j’adore cette actrice, même si je ne lui arrive pas à la cheville. J’ai hâte qu’on commence le tournage.

->Voir aussi - Sloane : Je renoue avec le bonheur

F.D. : Trois ans après la fin du duo, quelles sont vos relations avec Jean-Pierre Savelli ?

S. : Ça reste toujours un peu tendu. Je pense même qu’on ne se reparlera plus jamais… Je l’ai eu un peu mauvaise qu’il décide de tout arrêter au sommet de la gloire. J’ai encore du mal à comprendre pourquoi il a tout cassé alors qu’on aurait dû chanter au Stade de France avec toute la bande. Après m’être battue vingt-huit ans pour défendre notre duo, contrairement à lui, on aurait pu profiter du succès de Stars 80 pour se refaire une santé. Mais si j’ai souffert sur le coup, j’ai su rebondir. Je n’ai en effet jamais été aussi occupée qu’en ce moment. Outre mon expérience dans le cinéma, je viens d’enregistrer mon premier album solo [Sloane 80, bientôt dans les bacs, ndlr], dans lequel je chante Besoin de rien, envie de toi toute seule ! J’y reprends aussi quelques tubes empruntés à mes copains Jean-Pierre Mader, Patrick Juvet, Émile et Images, Desireless…

F.D. : On y trouve également un titre inédit que vous chantez avec votre fille Morgane et votre petite sœur Pascale Richard…

S. : Oui, je me suis fait ce petit plaisir. Pour rappel, ma sœur a sorti un tube en 1984, Soir de blues. Quant à ma fille, âgée de 26 ans, elle chante merveilleusement bien. Mais elle se destine à un tout autre métier : celui de chocolatière ! Elle finit sa dernière année de BTM (brevet technique des métiers) et participe déjà à des concours.

F.D. : Un nouvel album, des galas, un tournage… Avez-vous d’autres projets ?

S. : Oui, j’ai toujours sur le feu la comédie musicale La légende de Gaëtane, que j’ai créée en 2007. Étant seule à produire, c’est très difficile d’aller au bout d’un tel projet. Mais j’y crois toujours. Le temps me manque. Car j’ai aussi beaucoup de galas ! Sans parler de l’autobiographie que je suis en train d’écrire, ou encore de la tournée à venir de mon trio vocal avec Richard Sanderson et Alain Llorca [ex-membre du groupe Gold, ndlr]… Heureusement que j’ai la santé. Après avoir pris des antidépresseurs pendant dix ans suite à ma séparation d’avec le père de ma fille, j’ai même perdu 12 kilos !

Sloane disqueF.D. : Mais, en ce moment, tout semble vous sourire !

S. : Ma vie a changé depuis qu’on m’a proposé de jouer dans Stars 80. Ce film m’a servi de psychothérapie. Je me sens plus sûre de moi. Avant j’étais plus en retrait, notamment avec Peter. À bien y réfléchir, je le remercie presque d’avoir voulu arrêter notre duo car aujourd’hui je me sens bien mieux qu’avant.

F.D. : Qu’en est-il de votre vie sentimentale ?

S. : J’ai quelqu’un dans ma vie depuis deux ans et je suis très heureuse avec lui. Il a su me remonter le moral quand je n’allais pas bien après l’arrêt du duo. C’est quelqu’un de très positif, un véritable moteur pour moi. Mais nous préférons ne pas nous afficher en public. Je ne donnerai même pas son prénom parce qu’il est un peu connu. En attendant que je vous dise, peut-être plus tard, de qui il s’agit, nous profitons pleinement des moments que nous partageons. En toute discrétion…

Philippe Callewaert

À découvrir