France Dimanche > Actualités > Sophie Davant : Elle n'a pas toujours voulu travailler à la télé !

Actualités

Sophie Davant : Elle n'a pas toujours voulu travailler à la télé !

Publié le 15 décembre 2021

.photos:mpp-/-bestimage
© MPP / Bestimage Sophie Davant - 35 ème édition du Téléthon sur France 2 à Paris le 5 décembre 2021

Hier, Sophie Davant était aux commandes d’un prime d’ « Affaire Conclue » dédié à Noël. L’animatrice nous donne l’impression que son métier est une vocation mais elle confiait pourtant qu’elle n’avait pas toujours voulu faire de la télé ! En effet, la maman de Valentine et Nicolas s’était d’abord dirigée vers une toute autre voie…

Hier, mardi 14 décembre, Sophie Davant présentait un nouveau prime d’Affaire Conclue consacré à Noël. Plus on la voit derrière nos écrans, plus l’animatrice nous donne l’impression que faire ce métier est une vocation ! Pourtant, la maman de Valentine et Nicolas avouait que ce n’était pas vraiment ce vers quoi elle pensait se diriger à ses débuts.


Elle se confiait récemment à nos confrères de Télé Star au sujet de son rôle au sein de l’émission de France 2 : « C'est vrai qu'au départ je ne comprenais pas trop ce que je pouvais faire dans cette émission, car je suis plus attachée aux gens qu'aux choses. Finalement, j'y ai trouvé de quoi nourrir mon appétence pour l'histoire de l'art et j'ai découvert des personnes passionnées, capables de dépenser des fortunes ou de parcourir des kilomètres pour acquérir ce qu'elles aiment. Ça me change de l'univers de la télé qui n'est qu'un monde d'ego et d'éphémère. Là, c'est tout le contraire ! »

Même si elle semble s’épanouir dans ce qu’elle fait, Sophie Davant a expliqué à Laurent Mariotte sur Europe 1 dans l’émission La table des bons vivants, qu’en tant que Bordelaise, elle avait d’abord songé à travailler dans l’oenologie. Elle confiait alors, « Je suis née à Cestas, c'est dans le vignoble des Graves. Je ne suis pas très loin du château Carbonnieux, par exemple, La Louvière, tout ça, ce sont des châteaux que j’adore ».

Elle ajoutait sur son parcours : « J'étais bonne élève, donc on m'a fait faire du latin et de l'allemand en première langue. Par la suite, j'ai fait un bac C, j'étais nulle en maths. Mais comme je n'avais pas un assez bon dossier avec toutes les matières que je faisais, je n'ai pas pu vraiment choisir mon avenir. Donc j'ai fait un cursus de langues étrangères et là, je me disais qu'habitant la région bordelaise, je pourrais travailler dans le milieu du vin ».

Sophie Davant révélait également avoir « fait des stages chez Pascal Dourthe, le négociant en vins ». Sauf que, malgré ses stages, l’animatrice a vite compris que c’était un milieu relativement fermé. En effet, elle poursuivait ainsi, « J'ai fait plusieurs stages et je me suis rendu compte que, quand même, c'était plus facile pour réussir dans ce milieu quand on était fils de châtelains ». Et de conclure : « C'était il y a 40 ans, c'était quand même très, très fermé. Mais du coup j'ai emprunté une autre route ». 

Kahina Boudjidj

À découvrir

Sur le même thème