France Dimanche > Actualités > Sophie Davant : “J’aurais préféré qu’on ne se quitte pas ! ”

Actualités

Sophie Davant : “J’aurais préféré qu’on ne se quitte pas ! ”

Publié le 20 septembre 2015

Alors qu’on l’imaginait épanouie par une nouvelle relation amoureuse, l’animatrice de France 2, Sophie Davant a révélé la douleur de sa séparation !

On la pensait heureuse, ayant retrouvé l’amour, le grand, celui dont elle rêvait depuis sa séparation d’avec Pierre Sled, en 2012. Sophie Davant, 52 ans, belle, libre, volontaire, semblait en effet avoir renoué avec la joie de vivre dans les bras d’un séduisant quinquagénaire dont les affaires sont des plus florissantes.
 


 

Hélas, aujourd’hui, c’est une douloureuse séparation qu’elle a révélée, une rupture que rien n’avait annoncé, et qui va sans doute fendre le cœur de tous ceux qui aiment la belle animatrice. Car on pouvait penser qu’elle l’avait bien méritée, cette relation amoureuse, faite de complicité et de sensualité.

Après une existence pas toujours facile, avec, entre autres, le décès de sa mère, emportée par une terrible maladie lorsque Sophie avait 20 ans. Avec un père qui, comme elle l’écrit dans son livre témoignage, Ce que j’ai appris de moi – Journal d’une quinquagénaire, paru en mars dernier chez Albin Michel, ne lui a « jamais exprimé ouvertement sa fierté ».

Et bien sûr, sa courageuse décision de rompre avec le père de ses enfants, Pierre Sled, avec qui elle a tant partagé durant vingt-trois ans, a beaucoup ému tous ceux et surtout, toutes celles, qui se sont reconnus dans ce délicat changement de vie.

Aventurière

Se reconnaître en elle… C’est sans doute cela qui fait son immense succès, l’attachement très fort qu’a le public pour cette formidable animatrice. Telle une héroïne, responsable, intègre, Sophie semble avancer dans l’existence comme une aventurière.

Si sa douceur et son intelligence transparaissent dans ses émissions, C’est au programme  et Toute une histoire, qui séduisent respectivement quatre cent mille et un million de télé-spectateurs, l’on sent aussi sa grande force de caractère. Cette même force qui lui a permis de mettre un terme à la vie tranquille qu’elle menait avec son mari et leurs deux enfants, Nicolas et Valentine, âgés respectivement aujourd’hui de 22 et 19 ans.

Mais, comme Sophie Davant l’a expliqué à plusieurs reprises dans la presse, son couple, avec le temps, avait peu à peu cessé d’être le cocon qu’elle avait tant aimé. « Je ressens une lassitude. Je suis irritable. En apparence, pas de problème, mais dans ma tête, tout va mal », écrit-elle dans son autobiographie.

C’est ainsi que la jolie blonde décide de bouleverser son existence. Mais, philosophe, Sophie, comme elle le confie alors à Télé 7 Jours, préfère assumer son choix, et s’explique en ces termes : « Je sais ce que je ne veux plus vivre, et ce dont j’ai besoin pour aller bien. J’aime beaucoup cette phrase de Confucius : “On a deux vies, et la deuxième commence quand on se rend compte qu’on n’en a qu’une”. »

-> Voir aussi - Quiz : Connaissez-vous bien Sophie Davant ?

Sensible

Cette vie, Sophie va en profiter. Plus encore parce qu’elle a conscience que son âge peut être un atout ! « Mon constat personnel est que le plaisir est là, à 50 ans comme avant, écrit-elle. Il est même peut-être plus intense, car notre corps est devenu notre meilleur ami. »

Séduisante, elle captive l’attention de bien des hommes, les émeut, les envoûte… L’on peut comprendre à quel point elle peut fasciner et plaire, avec son beau visage et ses cheveux à la garçonne. Avec une sensibilité exacerbée qu’elle laisse parfois s’exprimer dans ses émissions. Et, ce n’est désormais plus un secret, Erik Orsenna, romancier et académicien, sera un de ceux qui ont succombé au charme de la charmante Sophie.

Mais les quelques mois qu’ils ont partagés en 2012 et 2013 n’ont pas eu de suite. Si chaque fin d’histoire peut s’apparenter à un échec, Sophie ne s’avoue pas vaincue. De toute façon, son existence est si riche, si remplie, par ses enfants, son travail, ses amis, que la belle ne semble pas en souffrir. Et puis, ses proches en sont alors bien convaincus : un jour, son nouveau prince viendra…

Et c’est peut-être parce qu’elle se sent enfin bien dans sa peau qu’elle va avouer, et s’avouer à elle-même, à quel point sa rupture avec son mari a pu être difficile. En effet, revenant sur ce délicat sujet, en mars dernier, quand notre confrère le magazine Femme actuelle  évoquait sa décision de se séparer de lui, Sophie avait répondu : « Ce n’était pas un choix. J’aurais préféré qu’on ne se quitte pas. »

Quel douloureux aveu ce doit-être, de livrer ainsi son désarroi, des années après une rupture si importante ! Alors qu’on imaginait Sophie Davant enfin heureuse, quelle tristesse de la découvrir encore blessée par cette séparation !

Espérons que son actuel compagnon saura trouver les mots pour la consoler…

Laurence Paris

À découvrir