France Dimanche > Actualités > Sophie Davant : Seule, le cœur brisé !

Actualités

Sophie Davant : Seule, le cœur brisé !

Publié le 8 novembre 2013


L’animatrice de France 2 traverse une période tourmentée… séparée � du père de ses enfants, la maman de Nicolas et Valentine vit dans l’inquiétude.

Sophie Davant 1 Depuis plus de vingt-sept ans qu’elle apparaît radieuse et souriante chaque jour sur notre petit écran, on pourrait croire qu’elle fait partie de notre famille ! Et, avec deux émissions quotidiennes sur France 2, C’est au programme et Toute une histoire, Sophie Davant en est un membre de choix qui assure sur tous les fronts.

Les 6 et 7 décembre prochains, fidèle au poste depuis 1997, la journaliste présentera de plus le Téléthon, et mettra sa bonne humeur et son dynamisme au service de la recherche sur les maladies génétiques neuromusculaires en tentant de récolter des fonds tout au long de cette 27e édition…

Capture d’écran 2014-07-11 à 11.00.51Rupture

À croire que l’animatrice a décidé de dédier son existence à ce métier qu’elle adore et qui lui apporte tant de bonheur. Mais s’il est vrai que Sophie ne laisserait pour rien au monde sa place dans la petite lucarne, confesser les invités du magazine quotidien des après-midi de France 2 lui transperce souvent le cœur de toutes parts… « Parfois, je me laisse emporter par l’émotion, vient-elle de confier à Nous deux. Quand je rentre chez moi après trois émissions enregistrées à la suite, je ne suis pas toujours en état d’être à l’écoute des autres. »

Comment cette mère de deux enfants, qui a eu, comme nous tous, son lot d’épreuves et de malheurs, pourrait-elle en effet rester insensible aux drames que ces anonymes lui racontent ? Difficile d’imaginer qu’elle puisse, aussitôt franchi le seuil de sa maison, oublier ces âmes souffrantes qui sont venues lui confier leurs problèmes ! Elle qui pensait parfois que Jean-Luc Delarue exagérait lorsqu’il affirmait que les témoignages l’ébranlaient, comprend aujourd’hui ce que son prédécesseur voulait dire.

Heureusement, la présentatrice peut compter sur le soutien et l’amour des siens… Valentine, 18 ans, a eu son bac économique et social avec mention très bien, obtenant même 20 sur 20 en maths. Quant à Nicolas, 20 ans, il a validé sa première année de droit. Cette maman poule peut se vanter d’avoir porté très haut ses deux amours. Et, malgré une vie professionnelle bien remplie, elle a su construire avec eux une relation exemplaire, faite de complicité. « Ils sont beaux et intelligents, ils sont ma grande fierté… À mon grand étonnement, ils se confient énormément à moi, même au sujet de leurs histoires d’amour. Je suis très touchée de leur confiance », explique-t-elle.

Pourtant, si ses enfants sont encore là pour elle lorsque Sophie rentre le soir, après sa journée de travail, atteinte dans sa chair par les histoires de ses invités de la journée, il est un événement auquel elle-même devra un jour prochain faire face avec courage : une douloureuse et inévitable rupture, qui pourrait, si elle n’y prend pas garde, la laisser seule, le cœur brisé.

n° 3506Inutilité

Car dans l’existence d’une femme, il est une étape à laquelle peu d’entre elles sont préparées. Une page se tourne alors, et un nouveau chapitre doit s’écrire. Mais il peut s’avérer triste à mourir, ce moment qui survient, lorsque, devenus grands, ceux qu’on a bercés, nourris et protégés, parfois contre eux-mêmes, s’envolent pour vivre leur vie. C’est un tournant que les mères vivent souvent comme un abandon.

Pire, ce sentiment d’inutilité, appelé syndrome du nid vide, arrive souvent à l’âge où les mamans cessent de travailler et où elles doivent aussi renoncer à une certaine forme de séduction. La dépression est alors une prison dont on craint de ne jamais sortir… Certes, Sophie ne souffre pas de ce mal. Mais, si elle affirme envisager le départ de ses rejetons avec une certaine sérénité, elle avoue aussi se réjouir de les voir partir, tout en sachant que ce sera douloureux.

Par chance, l’auteur d’Au-delà… Grandir après la perte (aux éditions Michel Lafon) fourmille de projets et d’envies, une énergie débordante qui l’aide sans doute à mieux accepter les aléas de l’existence. Elle publiera bientôt un recueil de recettes de cuisine traditionnelle, en collaboration avec Christian Leclou, l’un des chefs de C’est au programme, dont les bénéfices seront entièrement reversés au Téléthon.

Et, cerise sur le gâteau, cette boulimique de travail nous mijote également un deuxième ouvrage, qui n’aura rien à voir avec les pommes de terre aux cèpes ou la galantine ! En effet, Sophie a le sentiment de devoir écrire un livre pour rendre au public tout ce qu’il lui a donné. Prévu pour l’année prochaine, il traitera de ses expériences personnelles. De quoi occuper un bon moment cette belle blonde de 50 ans…

« En ce moment, j’ai deux émissions, déclare-t-elle encore. Mais j’ignore jusqu’à quand les téléspectateurs supporteront de voir ma bobine. » Rassurez-vous, chère Sophie, ce jour n’est pas près d’arriver !

Clara Margaux

À découvrir