France Dimanche > Actualités > Sophie Marceau : Sommée de se taire !

Actualités

Sophie Marceau : Sommée de se taire !

Publié le 20 juillet 2021

.photos:bestimage
© BESTIMAGE -

C’est la polémique dont tout le monde parle, pour ou contre la vaccination contre le Covid-19. Seulement voilà, face à "l’avis des plus grands scientifiques mondiaux", Michel Cymès demande à ceux qui n’y connaissent rien de se taire. Et c’est précisément ce qu’il invite Sophie Marceau à faire...

Quand il s’agit de santé publique, Michel Cymès peut se montrer sans concession aucune. En particulier, lorsqu’on parle du Covid-19. Depuis le début de la crise sanitaire, il avait alpagué sans ménagement tout ce qui s’opposait aux mesures mises en place et surtout "ceux qui se prennent pour des experts".


“Qu'ils soient médecins ou responsables politiques, la santé est devenue la plus belle des vitrines pour qui recherche une notoriété ou des électeurs. Résultat, ce que nous constatons depuis des mois, à savoir une cacophonie d'avis, de projections de 'y'a qu'à, faut qu'on', le tout au détriment d'une véritable information scientifique valide", avait dénoncé l’ORL.

Pour lui, l’unique solution pour se sortir de ce marasme, c’est la vaccination pour tous. Interrogé par Télé Star ce lundi 19 juillet, l’animateur et médecin a violemment taclé tous ceux qui serait à contre-courant de cette idée. Et une personne en particulier est dans son viseur, il s’agit de Sophie Marceau.

"Je pense que quand on est connu et qu'on va contre l'avis des plus grands scientifiques mondiaux, on ferait mieux de se taire et de garder son avis pour soi !", déclare-t-il alors sans ménagement. Mais alors, qu’est-ce que Sophie Marceau a bien pu dire pour faire sortir Michel Cymès de ses gonds ?

Et bien la polémique a pris naissance début juillet, quand l’actrice a relayé sur les réseaux sociaux le documentaire ultra controversé et surtout totalement complotiste Hold-Up. Ainsi, la comédienne de 54 ans expliquait : "On a le droit de penser que parmi toutes les grandes instances ou entreprises pharmaceutiques qui mènent le monde, certaines sont davantage tournées vers le profit..."

Une phrase qui a affolé les réseaux sociaux, sans toutefois que l’intéressée ne révèle si elle était bel et bien vaccinée ou non. Elle avait ensuite poursuivi à ce sujet : "Chacun doit faire en son âme et conscience. Évidemment, je ne suis pas contre les vaccins et il n’est pas question de mettre en danger la vie d’autrui. Je trouve juste qu’en France, on a tendance à prendre trop de médicaments."

Des paroles qui ont fait voir rouge Michel Cymès, lui qui dénonce sans relâche “la montée du complotisme et des antivax."

Andréa Meyer

À découvrir

Sur le même thème