France Dimanche > Actualités > Stéphane Bern : Avec Cyril, un amour qui dure !

Actualités

Stéphane Bern : Avec Cyril, un amour qui dure !

Publié le 19 septembre 2015

En dix ans, le spécialiste des têtes couronnées, Stéphane Bern, a bâti un couple solide avec Cyril, son compagnon, qui est aussi architecte d’intérieur.

S’il est devenu au fil du temps le confident et, mieux encore, l’ami des têtes couronnées, cela n’est en rien le fait du hasard. Stéphane Bern inspire et mérite la confiance des grands de ce monde, dont il sait mieux que personne nous conter les destins, sans jamais trahir de secrets.

Fidèle en amitié, ainsi que le montre notamment sa relation avec l’animateur Nikos Aliagas – comme chaque été, il se ressourcera cette année auprès de ce vieux complice, dans sa maison de l’île grecque de Paros – Stéphane l’est aussi en amour. Lui qui, d’ordinaire, n’aime guère se mettre en avant, vient en effet de confesser dans une interview accordée à notre confrère Paris Match : « Je vis depuis dix ans avec le même compagnon. »

Affinités

Car si Stéphane s’enorgueillit d’être le présentateur préféré des femmes, avec lesquelles il se montre toujours d’une courtoisie exquise, digne d’un habitué du gotha, son cœur bat pour les hommes. Un choix que, d’ailleurs, il assume pleinement. Ainsi est-il venu assister au prestigieux bal de la Rose, donné le 28 mars dernier à Monaco, au bras de celui qui partage sa vie.

Mais qui, me direz-vous, bouillant d’impatience, peut bien être l’heureux élu ? Eh bien ! sachez que ce séduisant barbu s’appelle Cyril Vergniol, et qu’il ne se contente pas d’être « Monsieur Bern ». Il exerce la profession d’architecte d’intérieur et a fait ses armes à l’agence Alberto Pinto pendant quinze ans.

Quand on connaît le goût de Stéphane Bern pour la décoration, on devine que ces deux-là n’ont pas eu de mal à se trouver très vite des affinités. C’est d’ailleurs Cyril qui s’est chargé d’aménager, dans le quartier de la Nouvelle-Athènes, au cœur du IXe arrondissement de Paris, l’appartement du journaliste adepte du « classique contemporain chic », logis qui comporte, notamment, un bureau-bibliothèque bleu turquoise très apprécié de son propriétaire.

Cependant, même si le couple s’autorise quelques apparitions publiques, il n’est pas de toutes les fêtes. Les deux hommes seraient plutôt du genre à respecter l’adage « Pour vivre heureux, vivons [presque] cachés ». Stéphane s’efforce, avec succès, de ne pas mélanger les genres, et connaît les contraintes inhérentes à sa carrière :

« Quand on exerce un métier public, on est toujours dans l’attente de l’assentiment des autres […] Mais je n’oublie pas que, dans la vie, il est sans cesse remis en jeu. Je vis dans une “intranquillité” permanente. » Raison de plus, donc, pour ne pas trop mettre Cyril sous les feux des projecteurs…

Mais cela n’empêche pas pour autant l’animateur de partager, à l’abri des regards, des moments privilégiés avec celui qui sait, mieux que tout autre, l’apaiser. La preuve ? Lorsqu’en 2012, on lui demandait, dans une interview accordée à France Dimanche, s’il aimait flirter l’été, le Monsieur Loyal de Secrets d’Histoire rétorquait : « Les gens considèrent que c’est la saison où l’on peut faire des infidélités, mais selon moi, c’est le moment où l’on peut retrouver la personne que l’on aime, avec qui l’on vit. C’est le moment d’approfondir ses relations sentimentales. Avec mon ami, on est tout le temps ensemble, c’est le bonheur ! »

Et Stéphane, aujourd’hui âgé de 51 ans, reconnaissait, avec sa franchise habituelle, avoir mis du temps avant d’appréhender ses relations sentimentales avec une telle sagesse : « Les amours de vacances, j’ai donné quand j’avais 15 ou 16 ans, avouait-il, toujours dans France Dimanche. C’est compliqué, la sexualité, à cet âge : on est complexé quand on a un bouton, et quand votre petit ami ou votre petite amie vous quitte, vous pensez que c’est la fin des haricots. »

-> Voir aussi - Stéphane Bern : José Artur était un monument de la radio

Estime

Comme la plupart d’entre nous, l’homme de télévision a appris, l’expérience aidant, à relativiser ses chagrins comme ses bonheurs, et surtout compris que les sentiments que l’on éprouve envers l’être aimé ne peuvent qu’évoluer avec le temps.

Les liens qui vous attachent à l’autre changent, sans pour autant se distendre : « J’ai fini par accepter, a-t-il affirmé dans Paris Match, que l’amour soit une construction lente, patiente et compliquée. On ne peut pas être dans le même état d’exaltation avec la même personne au bout de plusieurs années de vie commune. La confiance et l’estime succèdent alors à la passion. »

Heureusement, en choisissant Cyril, architecte de son état, Stéphane Bern tient le partenaire idéal pour construire son couple et bâtir une histoire qui dure…

Claude Leblanc

À découvrir