France Dimanche > Actualités > Stéphane Bern : "J'ai décidé de changer de vie !"

Actualités

Stéphane Bern : "J'ai décidé de changer de vie !"

Publié le 29 mai 2020

.photos:bestimage

En pleine crise existentielle, l'animateur Stéphane Bern veut revoir ses priorités une fois l'épidémie terminée.

Depuis le 17 mars, l'animateur de Secrets d'Histoire est confi né en pleine campagne dans le Perche, aux côtés de ses chiens, Dash et Mirza, et de ses poules. Un isolement dans un cadre champêtre de toute beauté qui lui a fait prendre conscience qu'il pouvait très bien se passer de la capitale où règne comme il dit une sorte d'« hystérie collective ». En effet, pourquoi vouloir à tout prix vivre à Paris, alors qu'il peut, comme il le fait en ce moment, gérer ses nombreuses activités professionnelles, à commencer par son émission À la bonne heure ! sur RTL, depuis sa propriété de Thiron-Gardais ? Un talkshow qui, d'ailleurs, prendra fi n cet été après neuf ans de collaboration avec cette radio.


Mais en tête-à-tête avec luimême depuis qu'il s'est séparé de son compagnon Lionel, le présentateur de 56 ans a soudain réalisé qu'il était temps pour lui de revoir ses priorités.

En effet, la pandémie du coronavirus a littéralement révélé Stéphane à lui-même. Découvrant avec encore plus d'acuité qu'auparavant, la fragilité des êtres et des choses, il a pris conscience que la mort pouvait frapper à tout moment.

Invité au micro de Culture médias sur Europe  1 le 30 avril dernier, l'animateur de France 2, d'ordinaire très discret, s'est confi é comme jamais, révélant les dramatiques conséquences du Covid-19 sur sa vie. Avec beaucoup d'émotion, il a avoué, au bord des larmes, que certains de ses proches avaient été fauchés par la maladie : « Je vous le dis sincèrement, j'ai vu trop de gens tomber malades, certains de mes amis sont morts, j'ai vraiment le cœur gros ».

Un cataclysme qui lui a fait comprendre qu'il était temps de revoir ses priorités : « J'ai décidé de changer de vie, je peux vous dire que je n'ai plus envie de courir après n'importe quoi là. » Après ces temps diffi ciles, c'est vers de nouveaux horizons que se tournera le « monsieur Patrimoine », bien conscient que voler au secours des vieilles pierres n'est plus une grande priorité à l'heure où la pandémie n'enregistre que de faibles signes d'essouffl ement. « J'ai plutôt envie de m'intéresser à l'humain, j'ai participé comme j'ai pu aux actions caritatives et sociales. Mais j'ai envie, oui, de réorienter ma vie vers des choses qui ont plus de sens », a-t-il assuré.

Mais pas question pour autant de réduire le nombre d'émissions auxquelles ce boulimique de travail participe. Non ! Seulement leur donner davantage de « profondeur », à l'image du dernier Secrets d'Histoire consacrée à sainte Thérèse de Lisieux, au cours duquel le journaliste, en quête de spiritualité, a rencontré des religieuses « très ouvertes aux autres ». Des carmélites pleines de sagesse qui n'ont fait, à n'en pas douter, que le conforter dans sa décision de mettre de l'ordre dans sa vie… ¦

Valérie EDMOND

À découvrir