France Dimanche > Actualités > Stéphane Bern : Moqué par les historiens !

Actualités

Stéphane Bern : Moqué par les historiens !

Publié le 27 mars 2019

Des professeurs d’histoire ont inventé un jeu pour se moquer avec humour des erreurs de Secrets d’histoire et de son animateur vedette, Stéphane Bern ! 

C’est une histoire à dormir debout ! Depuis trois ans, un groupe d’historiens s’amuse à tourner en dérision les anecdotes racontées par Stéphane Bern au cours de son émission « Secrets d’Histoire ». Selon eux, les épisodes du programme de France Télévisions seraient pleins d’approximations et d’erreurs ! 

En 2016, deux professeurs d’histoire ont donc mis sur pied un jeu inédit, les Bingo Bern. L’idée ? Remplir une grille de Bingo de tous « les grands classiques » de l’émission, c’est-à-dire les « nombreuses » confusions entre différentes époques ainsi que les clichés véhiculés au cours de l’émission. Pour chaque épisode, les deux blagueurs ont même pensé à mettre sur pied « des cases spécifiques ». « On essaye de deviner dans quels pièges [l’équipe de Secrets d’Histoire] va tomber. On tape souvent juste parce qu’on connaît bien les mythes colportés sur chaque période », révèle le cofondateur Thibault Le Hégarat au 20 minutes.  

Si l’idée est surtout de s’amuser, ces historiens portent également un message. « On se moque de l’attrait qu’a Stéphane Bern pour les sujets “clinquants”, les polémiques, les mystères, et certaines habitudes qui nous amusent. Mais au-delà de ça, on critique l’émission sur le fond. ». Car selon eux, l’émission phare de l’animateur ne prendrait pas du tout en compte « l’état de recherche la plus récente ». Pire encore, les spécialistes invités au cours de l’émission ne seraient là que pour « apporter du crédit à l’émission : « Quand les plus grands spécialistes sont invités, on ne leur laisse presque pas la parole. Le commentaire en voix off dit parfois le contraire de ce qu’a expliqué l’historien. », analyse Thibault Le Hégarat pour nos confrères. 


« Fans de Stéphane Bern », ces historiens pardonnent volontiers à l’animateur vedette. Un passe-droit auquel n’a pas droit son équipe envers laquelle ils se montrent intransigeants. « Il y a un souci grave récurrent dans ce programme, c’est qu’il n’y a aucun travail de critiques des sources. Or, c’est le cœur du métier d’historien ». 

Selon eux, chaque épisode serait porteur d’erreurs mais ce sont ceux qui traitent de « périodes anciennes » qui permettraient aux joueurs du Bingo Bern de cocher le plus de cases. « Ce sont celles avec le plus d’approximations. Celles sur César, Cléopâtre ou Néfertiti étaient vraiment affreuses. », a expliqué le professeur.

L’équipe de Secrets d’histoire peut-elle donc aller se rhabiller ? Pas certain, car le cofondateur des Bingo Bern l’assure : ils souhaitent simplement « pointer les lacunes de l’émission avec humour ». Et d’ajouter : « Les audiences sont fortes et il y a très peu d’émissions d’histoire à la télévision, la moindre des choses c’est d’être exigeant avec elles ».

Un sacré programme ! 

Julia NEUVILLE

À découvrir