France Dimanche > Actualités > Stéphane Plaza : Plaqué par Sophie !

Actualités

Stéphane Plaza : Plaqué par Sophie !

Publié le 14 novembre 2018

Leur passion pour les appartements et la décoration n’a pas suffi. Entre la sublime architecte d’intérieur de 41 ans et Stéphane Plaza, c’est fini.

C’est un coup dur pour Stéphane Plaza. Alors que ce célibataire endurci annonçait être enfin – à 48 ans passés ! – en couple, il y a un peu plus d’un mois de cela, l’on apprend maintenant qu’il vient de se faire plaquer. Souvenez-vous, début septembre, l’agent immobilier attaquait la rentrée en grande forme. L’animateur de Maison à vendre révélait qu’il n’était plus un cœur à prendre à Télé Star : « Je ne suis pas célibataire. Et je suis très heureux dans ma vie. »

Si l’identité de son amoureuse n’était pas connue, l’on supputait qu’il ne pouvait s’agir que d’une femme raffinée aimant, comme lui, la décoration et les belles demeures. D’ailleurs, il ne s’arrêtait pas là dans ses confidences et évoquait deux sujets lui tenant à cœur depuis très longtemps, comme le mariage et la paternité : « S’il y a un amour véritable, que ça soit dans un an, dans dix ans, je sais aujourd’hui que je ne finirai pas ma vie sans avoir un enfant ou sans me marier. » Seulement voilà, quelques semaines à peine après ses révélations, Stéphane doit encaisser une rupture violente.

Tout occupé à tirer des plans sur la comète, il se voyait déjà finir ses jours aux côtés d’une superbe rousse, sûr que cette jeune femme flamboyante lui apporterait pour toujours l’équilibre auquel il aspirait tant. Hélas, c’est raté, car cette personne qui se prénomme Sophie a bel et bien décidé de rompre le lien qui l’attachait à Stéphane. Sans hésiter, elle a pris son indépendance au moment où celui-ci clamait sa joie d’être amoureux !


Tout ça intervient au plus mauvais moment pour l’homme qui a beaucoup de mal à trouver chaussure à son son pied. Car ce célibat prolongé a fini par devenir suspect pour bon nombre d’internautes. Discret sur sa vie privée, il est vrai que l’animateur a toujours laissé planer le doute quant à ses préférences et s’est toujours refusé à commenter les rumeurs d’homosexualité. Mais après dix années de mystère, le voile venait de se lever.

En effet, Karine Le Marchand avait clos le débat sur Instagram en affirmant que son meilleur ami donnait toute sa préférence à la gent féminine. Il semblerait néanmoins que Stéphane n’ait pas vraiment le mode d’emploi avec les dames. La preuve avec Sophie, qui a claqué la porte du jour au lendemain. Ils partageaient pourtant une passion pour les beaux appartements et la décoration. Talentueuse, cette architecte d’intérieur de 41 ans avait su se faire un nom dans le circuit très fermé de la décoration en créant son propre cabinet.

Formée à l’École nationale supérieure des arts appliqués et des métiers d’art, elle imagine depuis quinze ans des intérieurs raffinés pour des clients. C’était un parti inespéré pour l’animateur. Avec son énergie communicative, Sophie est très vite repérée par la télé et prendra la suite de Valérie Damidot aux manettes de D&Co sur M6 entre 2015 et 2017. Et surtout, il y a un an, elle s’est offert son rêve : une boutique bien à elle qui regorge de vaisselles, lampes, rideaux et meubles, proposés à des tarifs très raisonnables. Un lieu en plein cœur de Marseille où les clients peuvent aussi se poser pour siroter une tasse de café. Mais hélas, ces derniers temps, Stéphane Plaza l’accaparait tant qu’elle en délaissait son magasin.

C’est la mort dans l’âme qu’elle a dû se résoudre à le mettre en gérance. C’est dire si elle en avait gros sur le cœur. Rien d’étonnant donc à ce qu’elle ait envie de rompre une relation devenue trop pesante… Une relation, vous l’aurez peut-être compris, qui n’était que professionnelle ! Car si l’agent immobilier monopolise autant Sophie Ferjani, c’est pour la bonne cause puisque la décoratrice intervient dans l’émission Maison à vendre, sur M6, en tant que spécialiste du home staging, en embellissant les logements qui peinent à trouver preneur.

Une activité qui l’occupe trop à son goût, comme elle s’en explique dans le Parisien : « J’ai vingt jours de travail dans l’ombre par épisode, et ma priorité, c’est ma vie de famille. » C’est d’ailleurs son mari que la belle experte, maman de trois petits garçons, a nommé gérant de son magasin marseillais.

Et puis, elle en a assez qu’on lui demande des autographes seulement parce qu’elle est « la dame qui bosse avec Plaza ». Même si elle n’a pas « le melon » et si elle « rigole » beaucoup avec son acolyte, elle espère décrocher au plus vite sa propre émission : « Si ce n’est pas M6 qui me trouve une place, ce sera sur une autre chaîne », assure-t-elle. L’infortuné chasseur d’appartements n’a plus qu’à repartir débusquer la perle rare : une décoratrice qui ne demanderait qu’à se faire un nom et qui accepterait de rester dans son ombre. Pas sûr qu’il trouve de si tôt une remplaçante aussi compréhensive et efficace que la jolie Sophie…

Sophie MARION

À découvrir