France Dimanche > Actualités > Stéphane Rotenberg : Le tournage de Pékin Express tourne au désastre !

Actualités

Stéphane Rotenberg : Le tournage de Pékin Express tourne au désastre !

Publié le 4 juillet 2018

rotenberg-st-phane-20180703

Le tournage de la nouvelle saison de Pékin Express s'est révélé être une véritable galère... Stéphane Rotenberg se confie...

Après 4 ans d’absence, l’émission culte de M6 revient pour une onzième saison, le 12 juillet prochain.

Au programme ? Une « course infernale » entre huit duos de Bornéo à Tokyo, en Asie… Comme d’habitude, les candidats auront de nombreux défis à relever en chemin…

Contrairement à ce que l'on pourrait imaginer, les seize participants ne sont pourtant pas les seuls à avoir dû surmonter de nombreuses épreuves pendant le tournage.

Galères, couacs et, accident de parcours ont été au rendez-vous… Interrogé par « Télé Cable Sat », Stéphane Rotenberg s’est livré sur le souvenir amer laissé par le tournage de la onzième saison…

« Dès le premier jour » et dès la première épreuve, les difficultés s'amassent… « Une autorisation de tournage sur un lac a été annulée la veille. ». Sûrement à cause des « trois typhons qui ont ravagé la région juste avant le tournage », la zone a été déclarée sensible par le gouvernement... 

S’en suit alors une véritable « course contre la montre » pour trouver une solution de rechange.

«  On a improvisé avec les candidats une descente en canoë sur un fleuve de 6 kilomètres sauf que les bateaux des cadreurs ont coulé ! », se remémore l’animateur de 50 ans… Un nouveau contretemps qui aurait pu faire tomber à l’eau, sans mauvais jeu de mots, tout le déroulé de l’émission…


Pour celui qui a choisi d’être logé à la même enseigne que les candidats, « Je ne suis ni maquillé ni coiffé [pendant le tournage] », ce rythme devient de plus en plus difficile à gérer au fur et à mesure que le temps passe… À défaut de donner plus d’un euro par jour aux candidats, les baisses de moral deviennent, elles, monnaie courante : «  Tout le monde touche le fond à mi-parcours. Moi aussi, je ressens une vraie lassitude. Je fais la gueule, je ne vais pas en réunion. Je réapparais quelques jours plus tard. Je le reconnais, ce n'est pas bien. »

Épuisé par ces conditions de travail, l’animateur est à bout de nerfs : « Quand je me vois à l’image, je me désole », a-t-il confié…

Après avoir animé onze émissions « Pékin Express », Stéphane Rotenberg arrive toujours à être surpris par les conditions exceptionnellement difficiles de ce tournage. Après toutes ces années, tout ce que l’expérience a pu lui conférer est l’assurance «  qu'à un moment ça va exploser, mais on se sait jamais quand », disait-il en 2010…

Rassurez-vous pourtant… Après le tournage de la saison 5, le présentateur vedette avait déjà confié que même s’il est « content […] après avoir fini une saison ». Il suffit d’attendre « un ou deux mois » pour que l’envie revienne…

Estelle LAURE

À découvrir