France Dimanche > Actualités > Stéphanie de Monaco : À 43 ans, princesse modèle

Actualités

Stéphanie de Monaco : À 43 ans, princesse modèle

Publié le 26 décembre 2008

La petite dernière des Grimaldi nous surprendra toujours ! En effet, si l'on en croit les confidences auxquelles elle se livre dans le numéro spécial Noël du magazine Vogue, Stéphanie de Monaco est métamorphosée : l'enfant terrible de Monaco s'est transformée en une princesse modèle !

Si, comme elle l'avoue elle-même, sa vie sentimentale est un vrai désert , elle ne s'en plaint pas. Il faut dire que Stéphanie de Monaco a, auprès d'elle, une compagnie masculine de choix !

« J'ai trois hommes dans ma vie, confie-t-elle, mon père , mon fils et mon frère. » Pour Stéphanie, la famille représente ce qu'il y a de plus cher au monde. Ainsi, quatre ans après sa mort, elle vénère toujours la mémoire du prince Rainier, qu'elle n'hésite pas à appeler son « héros ».

Bien-aimé L'autre héros de sa vie, c'est bien sûr Albert, le grand frère bien-aimé, le complice avec qui elle a toujours partagé ses joies et ses peines : « On a des rapports magnifiques, comme des jumeaux », affirme-t-elle.

->Voir aussi - Stéphanie de Monaco : Son corps est un journal intime

Plus étonnant ! Stéphanie, qu'on a longtemps crue être à couteaux tirés avec Caroline, ne tarit désormais pas d'éloges sur cette dernière.

« Elle a toujours voulu me protéger, reconnaît-elle. Comme pour Albert, j'ai pour elle un amour viscéral. »

Sagesse Cet amour profond, elle l'éprouve évidemment avant tout pour ses trois enfants, Louis, Pauline et Camille auxquels elle se consacre corps et âme : « Le dîner avec eux c'est sacré , ils ne veulent personne d'autre que moi pour leur préparer à manger », plaisante-t-elle.

Le secret de cette sagesse réside peut-être aussi dans la démarche spirituelle que Stéphanie a entreprise depuis quelque temps déjà. Ainsi, sur sa table de chevet, il n'y a pas de romans, mais un livre de Khalid Gibran, intitulé Le Prophète : « Ce livre est une référence spirituelle et ses préceptes proches du bouddhisme m'ont aidée à surmonter pas mal d'épreuves et à y voir plus clair », avoue-t-elle.

Enfin, plus surprenant encore ! Stéphanie, qui a été autrefois mannequin et qui à 20 ans faisait la couverture de Vogue, photographiée par Helmut Newton, accepte... de vieillir et d'avoir des rides.

« Je me préfère aujourd'hui , affirme-t-elle. Je suis beaucoup plus en phase avec moi-même. Ce qui est salvateur, car si j'avais voulu rester à tout prix comme ça, je serais farcie de Botox !»

Catherine Venot

À découvrir