France Dimanche > Actualités > Stéphanie de Monaco : Elle pleure sa seconde maman!

Actualités

Stéphanie de Monaco : Elle pleure sa seconde maman!

Publié le 3 juillet 2020

.photos:bestimage

Sa marraine, la baronne Elizabeth-Ann de Massy, vient de mourir, laissant la princesse Stéphanie de Monaco accablée de douleur.

Qu'aurait-il bien pu advenir de Stéphanie, si à la mort tragique de sa maman, Grace de Monaco, elle n'avait pas pu compter sur le soutien indéfectible de sa marraine, la très aimante Elizabeth-Ann de Massy ? Suite à cette effroyable tragédie, elle aurait pu sombrer à jamais dans la dépression, tant cet accident survenu le 13 septembre 1982 – dont elle réchappa de justesse – fut d'une violence inouïe. Fort heureusement, l'amour inconditionnel de cette femme si dévouée a aidé la princesse à remonter peu à peu la pente avec bravoure.


Mais hélas, cette maman de substitution s'en est allée, la laissant complètement désemparée. En effet, neuf ans après le décès de la princesse Antoinette, à laquelle Stéphanie était aussi très attachée, sa fille, la baronne de Massy, s'est éteinte le 10 juin dernier à l'âge de 73 ans des suites d'une longue maladie. Cousine germaine d'Albert, lui aussi effondré par sa disparition, la baronne qui s'était mariée deux fois et avait eu deux enfants apportait, par sa présence constante, au frère et à la sœur beaucoup de chaleur.

Cette figure du Rocher si dévouée aux autres fut dans sa jeunesse infirmière de l'Hospitalité de Lourdes et aura participé toute sa vie à l'activité de plusieurs associations caritatives au sein, notamment, de la Société canine de Monaco et de la Société protectrice des animaux et abri de Monaco. En hommage à son père, le joueur de tennis Alexandre-Athenase Noghès, elle se consacrait également à la présidence de la Fédération monégasque de tennis depuis de longues années.

Ne reste plus à Stéphanie pour se consoler que les innombrables photos où elles apparaissent côte à côte. Un bien piètre réconfort au regard de la place unique que tenait cette marraine si humaine dans le cœur de sa filleule…

Valérie EDMOND

À découvrir