France Dimanche > Actualités > Super Mamie 2018-2019 : Chantal Minot, reine des fourneaux !

Actualités

Super Mamie 2018-2019 : Chantal Minot, reine des fourneaux !

Publié le 19 janvier 2019

Quelle belle victoire bien méritée pour cette ancienne assistante maternelle devenue un as de la cuisine.

Ce 21 octobre 2018, la nouvelle reine des mamies de Haute-Marne avait sorti le grand jeu dans l’espoir de remporter le titre tant convoité. Débardeur en dentelle noire, ongles parfaitement manucurés et lèvres maquillées d’un rouge écarlate, c’est une bien jolie grand-mère qui a charmé le public du casino de Bourbonne-les-Bains.

Les trois autres candidates en lice ne manquaient pourtant pas d’atouts, mais l’heureuse élue est sortie du lot grâce à sa prestance, sa joie de vivre et sa gentillesse. Et surtout, Chantal Minot a su démontrer à l’assistance qu’à 68 ans, on peut encore être d’un dynamisme à toute épreuve. « Cette victoire, je ne m’y attendais pas du tout, avoue-t-elle, modeste. C’est une de mes nièces qui m’avait inscrite en cachette. J’ai passé un dimanche vraiment incroyable. Que du bonheur ! »

Maman de deux filles et d’un garçon, grand-mère de sept petits-enfants âgés de 4 à 23 ans, cette assistante maternelle à la retraite, mariée à Guy, un ancien exploitant agricole de 72 ans, vit à 100 à l’heure. Le mercredi, l’énergique sexagénaire passe aux fourneaux pour régaler ses petits-enfants d’une quiche lorraine dont elle a le secret, accompagnée de légumes frais de son potager. « J’adore avoir les petiots avec moi. Pendant les vacances, ils sont là tous les jours. On s’occupe du jardin ensemble. En ce moment, par exemple, on cueille des noix. Avec eux, c’est la fête en permanence. Comme je sais jongler, ils me réclament de le faire avec des œufs. Mais il arrive que je rate mon coup, et quand les œufs se cassent sur le sol de la cuisine, on éclate de rire. Qu’est-ce qu’on s’amuse ! »

Le reste du temps, Chantal n’a pas une minute à elle. Adjointe au conseil municipal de Balesmes, la petite commune de Haute-Marne où elle réside, elle prend très à cœur sa fonction et veille à ce que ce magnifique village garde toute sa splendeur.

Et puis, elle s’adonne à sa passion de toujours : le sport. Elle a même créé un club de gym qui rassemble les sportifs seniors lors d’un cours « très intensif », précise-t-elle. Infatigable, elle fréquente aussi la piscine de Langres, à 5 km de sa maison, et vient de rallier un club de randonnée. La chorégraphie, inspirée du madison, qu’elle a présentée durant la compétition en disait d’ailleurs très long sur sa forme physique. Chapeau de cow-boy vissé sur la tête, elle a levé la jambe avec l’entrain d’une jeunette ! Et ce n’est pas tout ! Mélomane, la fringante grand-mère est membre d’une chorale qui se produit dans les églises des environs, et leur répertoire de chants grégoriens fait venir «beaucoup de monde» !

Avec son cœur gros comme ça, Chantal est aussi impliquée dans le domaine du bénévolat, au sein de l’association des Amis de Notre-Dame, qui œuvrait depuis 2009 pour redonner vie à l’église de Balesmes, datant du xiie siècle. Amoureuse des vieilles pierres, Chantal a suivi de très près chaque étape de la restauration de ce petit bijou. Un engagement couronné en mai dernier par une inauguration en grande pompe au cours de laquelle les visiteurs ont pu découvrir un édifice qui avait fière allure avec ses voûtes si caractéristiques de l’architecture romane. Une chose est sûre : avec une candidate comme Chantal, la finale du 23 juin 2019 à Belfort s’annonce très « musclée ».

Sophie Marion

À découvrir