France Dimanche > Actualités > Super Mamie 2018-2019 : Marie-Ange donne 
des ailes

Actualités

Super Mamie 2018-2019 : Marie-Ange donne 
des ailes

Publié le 26 janvier 2019

La grande gagnante
 de Loire-Atlantique accueille 
sa famille dans 
son paradis.

Le 25 novembre dernier, le casino Émeraude de Saint-Brévin-l’Océan, en Loire-Atlantique, recevait pour la troisième année d’affilée Fabienne Ollier et les six candidates en lice au titre de Super Mamie de la Loire-Atlantique. Et c’est Marie-Ange Oheix, 55 ans, qui a raflé la mise.

« C’est une première pour moi, nous a-t-elle déclaré. Toute ma famille, mes amis, mes voisins ont fait le déplacement avec des banderoles et des pancartes. Mes enfants avaient autour du cou un badge sur lequel on pouvait lire “Votez pour Mamie-Ange”. Et dans la salle, mes supporters ont mis de l’ambiance. »

Maire-adjointe de sa ville, chargée des associations, de la restauration scolaire et de la communication, l’heureuse élue a aussi été présidente de l’association des parents d’élèves pendant douze ans, quand Jérôme, Jonathan et Julie (aujourd’hui respectivement 38, 33 et 28 ans) allaient à l’école communale.

De g. à d., Bruno Tola (directeur du casino), Marie-Ange Oheix, Fabienne Ollier. Au premier plan, Julie et les petits-enfants de Marie-Ange.

Elle est aujourd’hui bénévole dans cette même organisation pour suivre ses petits-enfants et est trésorière de la troupe de théâtre, Les tréteaux de Quilly.
« Quand Julie a pris la parole pour me présenter, cela m’a émue aux larmes, d’autant que se trouvait dans la salle l’une de mes enfants “famille d’accueil”. Déborah (20 ans) vole maintenant de ses propres ailes, elle travaille et vit en couple. Je peux considérer que j’ai accompli ma mission », a déclaré Marie-Ange.

« Je suis née à La Chapelle-Launay (44) et je suis arrivée à Quilly en 1980 pour suivre mon époux, Joseph – qu’elle a eu la douleur de perdre récemment. J’ai la chance d’avoir toute ma famille auprès de moi. Nous habitons tous ici. Je récupère mes cinq petits-enfants à la sortie de l’école, je les fais goûter et les aide à faire leurs devoirs jusqu’au retour de leurs parents. Pour eux, chez “Mamie-Ange”, c’est la maison du bonheur. » Cette grand-mère avoue ne pas être une grande cuisinière, mais en vraie Bretonne, ses crêpes sucrées sont un vrai délice.

Pour conquérir le jury, elle a chanté avec toute sa famille Le cœurdonnier, de Soprano.

Quand elle ne donne pas de la voix, Marie-Ange dévore des livres, avec une préférence pour les histoires vraies, mais aussi les romans policiers comme ceux de l’Américaine Mary Higgins Clark.

« Mes petits-enfants, c’est mon moteur, nous a encore confié Marie-Ange. L’important, dans la vie, c’est de prendre soin des siens et leur dire qu’on les aime. »

Dominique PREHU

À découvrir