France Dimanche > Actualités > Super Mamie 2019 : La Provence au cœur

Actualités

Super Mamie 2019 : La Provence au cœur

Publié le 11 mai 2019

Pour une Arlésienne, Annie ne brille pas par son absence.

Le 6 mars dernier, à l’hôtel du département à Marseille, la finale régionale des Bouches-du-Rhône a fait salle comble ! Les familles et les amis des cinq grands-mères en lice étaient venus soutenir Élisabeth Preira (83 ans), la Marseillaise, Annie Nemrod (75 ans), l’Arlésienne de Sénas, Claudette Pages (70 ans), l’Istréenne de Grans, Henriette Mosconi (74 ans), l’Aixoise de Trets, et Maryse Barbaroux (81 ans), l’Aubagnaise d’Auriol.

Et c’est à Annie Nemrod de Sénas que Martine Vassal, présidente du conseil départemental a remis l’écharpe de Super Mamie des Bouches-du-Rhône ES 13 2019. Elle représentera sa chère Provence lors de la finale nationale du concours, à Belfort, le 23 juin prochain. 

La grande gagnante doit son ­succès à son « effeuillage » humoristique sur la musique de You Can Leave Your Hat On, version Joe Cocker, popularisée par le film 9 semaines et demie, qui a ravi toute la salle.

« La première fois, quand mon club des seniors de Sénas m’a poussée à me présenter à Arles, je l’ai fait en touriste. Là, j’étais à fond. Franchement, c’est une belle aventure. J’aime ma Provence, c’est une région superbe. D’accord, on a le mistral, mais on l’aime. Il rend nos ciels bleus incomparables », nous a confié Annie.

Cette grand-mère énergique s’occupe de l’ES 13 (Entraide Solidarité) de Sénas, depuis le décès de son mari en 2013.

« Mon époux et moi avons connu cinquante-deux ans d’une vie dorée. Il avait un atelier de menuiserie et je faisais sa comptabilité. J’ai aussi tenu une librairie papeterie. Claude est mort subitement, d’un infarctus massif », a-t-elle expliqué.

« Dès mon arrivée à Sénas, en 1961, je me suis chargée de l’Union sportive de la ville (Usep) pour le tennis et le ski. Le dimanche matin, on partait dans les villages voisins pour des tournois auxquels je participais bien sûr ! »

Sénas a le club le plus dynamique de la région avec ses trois cents membres de 70 à 80 ans pour sept mille deux cent cinquante habitants, un chiffre qui doit beaucoup à cette pétulante septuagénaire.

Elle régale ses deux filles, Nathalie (56 ans) et Nancy (54 ans), ses gendres, Jean-Charles et Vincent, et ses quatre petits-enfants, Mathieu (30 ans), Thibaut (28 ans), Marine (27 ans) et Hugo (22 ans), avec son aïoli et sa bouillabaisse.

« Nous ne sommes pas nombreux, mais nous sommes très proches. Et j’en ai eu une nouvelle preuve quand Nancy et Thibaut ont fait mon portrait. Ils m’ont dit : “Nous n’avons qu’un regret, de ne pas te voir assez souvent.” »

Dominique PRÉHU

À découvrir