France Dimanche > Actualités > Super Mamie 2019 - Micheline Le Berthier : “Mon petit-fils, c’est ma fierté”

Actualités

Super Mamie 2019 - Micheline Le Berthier : “Mon petit-fils, c’est ma fierté”

Publié le 12 janvier 2020

Avec un dynamisme et une joie de vivre hors norme, cette grand-mère de 64 ans a décroché le titre régional.

La tête dans les nuages, Micheline Le Berthier a vécu un rêve éveillé. Le 8 décembre, cette grand-mère de 64 ans a été élue Super Mamie de la Seine-Maritime 2019. « C’était merveilleux, nous a-t-elle confié au lendemain de son élection. Nous avons été superbement bien accueillis par le casino de Fécamp. » Pour la quatrième année consécutive, le directeur de l’établissement, Damien Lefrançois, et son assistante marketing, Anaïs Lambert, ont mis les petits plats dans les grands pour recevoir cette compétition.

Sur l’estrade, les prestations des six candidates se sont enchaînées. Adepte de cyclisme, de marche à pied, de couture, de tarot et de jardinage, celle qui a acquis l’expérience de la scène grâce à vingt-quatre années passées dans le mannequinat bénévole a pourtant décidé de se lancer un tout nouveau défi. « Mon challenge, c’était la danse… J’ai beau être souple, je ne suis pas une professionnelle. »


Pour autant, ce n’est pas son déhanché qui lui a permis de décrocher l’écharpe régionale. « C’est le speech de mon petit-fils… Marius-Auguste a dit qu’il était content que je sois célibataire car il m’avait pour lui tout seul ! Ça a fait rire le public. »

Très présente pour ce petit garçon de 10 ans, Micheline ne rechigne jamais à l’effort quand il s’agit de jouer avec lui. « Mon petit, c’est ma fierté. Je veux lui laisser un souvenir », confie-t-elle avant d’énumérer leurs nombreuses activités : « On se bagarre, on fait du trampoline, on joue au foot, au hand… » Et tant pis si les courbatures surviennent dès le lendemain !

Une énergie débordante qu’elle conserve dans les autres domaines de sa vie. Une fois à la retraite, cette ancienne factrice a rapidement trouvé une toute nouvelle occupation. « J’adore le jardinage, donc j’ai voulu prendre un des jardins familiaux de ma ville. » Quelques années après, elle était nommée présidente de l’association. « Je suis la première femme à ce poste », s’enorgueillit-elle.

Le 31 mai prochain dans la Nièvre, la lauréate compte bien se servir de son dynamisme inépuisable pour remporter la finale. D’ailleurs, elle a déjà commencé à y penser… « Je vais m’entraîner avec une danseuse pour être prête ! »

Julia NEUVILLE

À découvrir