France Dimanche > Actualités > Super Mamie Corrèze : "Cette élection, c'est que du bonheur !"

Actualités

Super Mamie Corrèze : "Cette élection, c'est que du bonheur !"

Publié le 21 mars 2020

.photos:-
© - De g. à d. : Renée Longuechaud (gagnante élégance), Fabienne Ollier, Ph. Vidau (maire d'Objat), Frédérique Rinaldi (lauréate), C. Dambrine (adj. au maire de Varennes-Vauzelles), Fabienne Thibeault, Andrée Dericq (titrée en 2018).

Cette infirmière à la retraite de 68 ans, qui a dédié toute sa vie aux autres, vient d'être élue Super Mamie de Corrèze.

C'est dans la joie et la bonne humeur que s'est tenue à Objat, le 23 février, la sélection départementale pour la Corrèze des Super Mamies 2020. Un événement dans cette charmante commune administrée par M. Philippe Vidau, dont l'accueil chaleureux a ravi les foules ! Orchestrée par la star québécoise Fabienne Thibeault avec la chanteuse Béatrice Marani, les chorales Chœurs de loup (Lubersac) et les Coteaux chantants (Voutezac), dirigées par Christian Roque, sans oublier la Banda d'Objat, la fanfare locale, cette 4e  édition corrézienne a fait vibrer les nombreux spectateurs. Même Christophe Dambrine, président de l'Asso 58640, qui organisera la fi nale Super Mamie France le 31 mai prochain, avait tenu à faire le déplacement.

Avant le début du « show » animé par Fabienne Ollier, à qui l'on doit ce concours haut en couleur, les cinq prétendantes au titre 2020, âgées de 55 à 77 ans, se sont fait maquiller et coiffer par des professionnels. Ce dimanche, c'étaient elles les vedettes ! Après cette mise en beauté, les concurrentes, épaulées par Renée Longuechaud, élue Super Mamie Corrèze en 2019 et Super Mamie Élégance à la fi nale nationale de la même année, n'ont pas démérité pour convaincre le jury, dont le choix s'est porté sur Frédérique Rinaldi, 68 ans, une habitante de Noailhac.

Toute sa vie, cette infirmière à la retraite s'est dévouée aux autres. À ses patients, mais aussi à sa famille. Maman de trois enfants devenus grands, dont un fi ls porteur d'un handicap qu'elle a toujours encouragé à ne pas tenir compte du regard des autres, elle prend beaucoup de plaisir à s'occuper de ses cinq petits-enfants.

La fringante sexagénaire consacre aussi du temps à ses deux passions, la danse et le chant, qu'elle partage avec les adhérents de son association, Music-song Emmylou. Le cœur sur la main, Frédérique organise bénévolement des thés dansants dans des maisons de retraite ou pour des associations caritatives.

Présente à ses côtés sur scène, sa petite-fi lle Paloma lui a rendu un bel hommage à l'aide de mots simples qui ont provoqué beaucoup d'émotion dans l'assistance : « Je l'aime fort », a-t-elle avoué avant d'ajouter avec espièglerie : « Bien plus que le chocolat ! » provoquant l'hilarité générale.

L'heureuse gagnante, qui a reçu en récompense un magni-fi que collier signé de la créatrice Manuela Roque, ne touchait plus terre, consciente de vivre là son quart d'heure de célébrité. En coulisses, elle n'a pu contenir ses larmes, encore sous le choc d'avoir remporté la victoire : « Ça a été un sacré moment, a-t-elle confi é. Je pensais qu'on était venus pour s'amuser, et finalement, on vient pour pleurer. Mais c'est que du bonheur ! » Sa petite-fi lle a renchéri en se blottissant dans ses bras : « C'est vraiment une super mamie. »

La vérité sort toujours de la bouche des enfants...

Véronique DUBOIS

À découvrir