France Dimanche > Actualités > Super Mamie 2019 - Yami Maria Cristina : “C’est l’amour que j’ai pour ma famille qui me maintient en forme”

Actualités

Super Mamie 2019 - Yami Maria Cristina : “C’est l’amour que j’ai pour ma famille qui me maintient en forme”

Publié le 5 janvier 2020

Encore incrédule, cette jeune grand-mère de 55 ans savoure sa victoire inattendue !

Tous vêtus d’un tee-shirt à l’effigie de la lauréate, une ribambelle de supporters étaient présents pour acclamer cette dernière. Le 30 novembre, Yami Maria Cristina, mère de trois enfants et grand-mère de deux, a été élue Super Mamie Côte d’Azur au casino Barrière de Menton.

D’origine cubaine, celle qui tient une cave à vins dans la région depuis quatorze ans a enflammé la scène de ses pas de salsa. Une prestation qui a séduit le public, dans lequel on pouvait retrouver le directeur de l’établissement, Christophe Pi, la directrice marketing, Laurence Botcazou et les nombreux partenaires de l’événement : Thierry Mesnage de France Bleu Azur, Chantal Roux de Galimard, Alain Casado d’Espace Ailleurs et Sylvain Dauber de Manureva Répit.

Au lendemain de son élection, Yami n’en revenait toujours pas. « J’étais persuadée que ce serait une autre que moi… », nous confie-t-elle. Pour autant, cette jeune mamie a tout de « super ». Très attachée à sa famille, elle met un point d’honneur à partager des moments avec ses petits-enfants. Paddle, yoga ou encore cours de salsa, tous les prétextes sont bons pour passer du bon temps ensemble. « Je suis une mamie qui aime faire des bêtises avec ses petites-filles. On s’éclate, déclare-t-elle. C’est l’amour que j’ai pour ma famille qui me maintient en forme ! »


Des attentions quotidiennes que Lynna, 8 ans, a souhaité honorer sur scène. « Elle m’a dit qu’elle adorait passer du temps avec moi et qu’elle m’aimait plus que sa propre maman », confie la mamie. À côté, Alinay, 6 ans, tremblait d’émotion. « Elle avait préparé un petit discours, mais elle a simplement réussi à dire que j’étais belle. Puis, elle s’est mise à pleurer », explique Yami.

C’est d’ailleurs pour ces petites merveilles qu’elle souhaitait décrocher l’écharpe. « Les voir crier de bonheur et être aussi contentes, c’est un souvenir qui restera gravé dans ma mémoire », affirme la lauréate. Une victoire que ses cinquante supporters et elle ont célébrée jusqu’à tard dans la nuit.

Le 31 mai prochain, cette Super Mamie de Côte d’Azur tentera de décrocher l’écharpe nationale dans la Nièvre. « Pour cette première élection, j’étais un peu stressée et mes pas de danse n’étaient pas aussi naturels que je l’aurais souhaité », confie-t-elle. Pour la finale, elle l’assure : « Je serai à fond ! »

Julia NEUVILLE

À découvrir