France Dimanche > Actualités > Sylvie Tellier : Sa fille a failli mourir !

Actualités

Sylvie Tellier : Sa fille a failli mourir !

Publié le 19 février 2018

Le 31 janvier dernier, 
Margaux, la fille de Sylvie Tellier, âgée de 
3 ans, a été hospitalisée 
en urgence…

Ces derniers jours, la directrice de la société Miss France a vécu le pire cauchemar que puisse connaître une mère. Pourtant, ce moment-là aurait dû être une vraie fête, car il s’agissait simplement de partager une délicieuse galette des rois.

Hélas pour la petite Margaux, qui doit souffler ses 4 bougies en mars prochain, ce bon moment a viré au cauchemar. La pauvre fillette ne s’est pas contentée d’obtenir cette fève tant convoitée, elle l’a avalée ! Sa maman, morte d’inquiétude, l’a immédiatement emmenée aux urgences, de l’hôpital Necker de Paris. On peut imaginer les minutes terribles qu’elle a alors connues.

Lapin crétin

Le lendemain, la Miss France 2002 publiait une photo à la fois rassurante et terrifiante, sur Instagram : on y voit la fameuse fève que sa fille avait avalée, un lapin « crétin » tout rose, dont la taille semble assez importante.
« Définitivement fâchée avec les galettes », a-t-elle commenté, ajoutant une émotionne illustrant sa colère. Mais la petite fille n’a pas pu rejoindre immédiatement son foyer. Le 2 février, sa maman publiait un nouveau message : « Jour 3, retour au bloc… merci au personnel exceptionnel de l’hôpital Necker. »


Poupée

Margaux a donc, semble-t-il, après l’extraction de la fève, dû repasser sur la table d’opération. Et le dimanche 4 février, elle était toujours hospitalisée ! Mais, pleine d’espoir et de reconnaissance, Sylvie Tellier donnait des nouvelles rassurantes sur Instagram, montrant une photo de la main de sa fille, tendrement serrée dans la sienne, accompagnée de ces mots : « Mon amour… #Jour5 #Necker #mygirl Merci pour vos nombreux messages ! Notre poupée se remet tranquillement après nous avoir fait bien peur, et devrait rentrer à la maison d’ici [une] semaine. Merci au personnel de #Necker pour leur dévouement, leur professionnalisme et leur gentillesse. Aux médecins, aux infirmières, brancardiers et aux auxiliaires de puériculture. Plus qu’un métier, une véritable vocation… Les choses les plus anodines peuvent parfois tourner au drame. Une histoire de fève avalée par maladresse qui obstrue l’œsophage… »

Espérons, comme tous ceux ayant écrit des petits mots chaleureux à Sylvie, que Margaux retrouvera très vite sa famille. Et que sa maman aura bientôt retrouvé son sourire, et sa légendaire joie de vivre.

Laurence PARIS

À découvrir

Sur le même thème