France Dimanche > Actualités > Sylvie Tellier : Sa fille ne pourra jamais devenir Miss !

Actualités

Sylvie Tellier : Sa fille ne pourra jamais devenir Miss !

Publié le 7 février 2017

La présidente du comité Miss France, Sylvie Tellier, n’aura pas la chance de voir sa fille Margaux être sacrée plus belle femme de France.

Sylvie Tellier dirige les Miss depuis déjà 10 ans. Un job prestigieux qu’elle gère parfaitement. Et la victoire d’Iris Mittenaere comme Miss Univers 2016, il y a une semaine, reflète l’implication et le professionnalisme de la femme.

Lire aussi --> Sylvie Tellier : En couple avec Christophe Licata ?

Mère d’une petite Margaux, âgée de deux ans, Sylvie Tellier aimerait sûrement voir sa fille suivre ses traces dans les années qui viennent. Voir sa fille avec l’écharpe de Miss France lui ferait énormément plaisir.

Sauf que cela ne se réalisera jamais. En effet, la présidente de Miss France a confié, dans une interview accordée au magazine Voici, que le règlement du concours de beauté empêche un membre de la famille de quelqu’un qui travaille dans la société de se présenter. Un point de règlement ajouté par Sylvie Tellier elle-même. « Elle ne pourra pas se présen­ter : celles dont un membre de la famille travaille pour la société n’y auront pas accès, c’est une clause que j’ai fait rajou­ter. »

Il est dommage de ne pas laisser sa fille se présenter alors qu'elle ferait sûrement une très belle candidate et recevrait les précieux conseils d'une ancienne Miss. Mais Sylvie Tellier a préféré ne pas s'attirer d'ennuis, au cas où Margaux aurait été élue et que de nombreuses critiques se seraient abattues sur la présidente et le comité pour favoritisme.

Lire aussi --> Sylvie Tellier : Dévastée par son élimination !

Difficile à accepter mais le règlement est à suivre à la règle. Heureusement, sa fille, qui n’a que deux ans, ne s’en rend pas compte et se passionne plus pour les dessins animés que pour les concours de beauté. « Elle est un peu petite, elle ne se rend pas vrai­ment compte. Elle préfère danser sur La Reine des Neiges, dont elle adore l’hé­roïne Elsa » confie Sylvie Tellier.

Grégory Giraud

À découvrir