France Dimanche > Actualités > Sylvie Tellier : Sa plongée de l’horreur !

Actualités

Sylvie Tellier : Sa plongée de l’horreur !

Publié le 31 août 2016

En apnée et armée d’un couteau, Sylvie Tellier, Miss France 2002, a dû batailler de longues minutes dans une eau saumâtre…

C’est bien connu, il y a des mots qui ne se prononcent pas du tout comme ils s’écrivent (l’inverse est également vrai). Par exemple, celui qui s’écrit « vacances », il arrive qu’il faille le prononcer « cauchemar ». Ce n’est pas Sylvie Tellier, la radieuse Miss France 2002, qui viendra nous démentir.

Alors qu’elle s’apprêtait à vivre une promenade idyllique avec son compagnon sur les eaux scintillantes et bleues de la Méditerranée, elle s’est brusquement retrouvée armée d’un couteau. Et elle s’est vue obligée de lutter durant un temps qui lui a paru interminable contre un ennemi acharné, tandis que, les poumons privés d’air, elle arrivait au bord de la suffocation, voire de la syncope !

Le tout dans une eau si sale et huileuse que même un cochon aurait réfléchi à deux fois avant d’y risquer son groin…

->Voir aussi - Sylvie Tellier : Un mariage raffiné !

Chinois

C’était à Porquerolles, en août de l’année dernière, comme l’a raconté la belle dans Le Parisien, il y a quelques jours. Au programme, donc, une balade en mer avec l’homme qui fait battre son cœur.

« On avait loué un petit pneumatique, mais rien ne s’est passé comme prévu au moment du départ du port de Porquerolles, a raconté Sylvie, avec des frissons, à ce souvenir. Lui prenait les commandes et je faisais office de moussaillon mais, pour moi, bâbord et tribord, c’est du chinois. Je me suis emmêlé les pinceaux quand il a fallu retirer l’une des cordes attachées au ponton. Elle est tombée dans l’eau et s’est prise dans l’hélice. Résultat : bateau immobilisé ! »

Ce n’est que le préambule : le cauchemar, c’est ce qui va suivre. En effet, la capitainerie du port les prévient qu’il pourrait se passer de longues heures avant que des dépanneurs viennent les tirer de là. Alors, la courageuse (mais un peu inconsciente…) « matelote » décide de régler le problème elle-même, puisqu’elle est la fautive.

Sylvie Tellier 1« J’ai donc pris mon courage à deux mains, en plongeant avec le masque – trop petit, bien sûr ! – et le tuba de mon fils. Le plus dur a été de m’immerger dans cette eau très sale, pleine de détritus et limite saumâtre, comme on peut en voir dans les ports de plaisance. Armée d’un couteau de cuisine, j’ai tout de même réussi, en apnée, à couper le cordage, après de longues minutes d’effort. »

Preuve

C’est sûr que, en ressortant de là, elle ne devait pas être à son avantage, la Miss !

Mais elle l’était en revanche il y a quelques jours, à en juger par les photos d’elle en bikini qu’elle a publiées sur Instagram en milieu de mois. Et c’était de nouveau à Porquerolles ! Preuve que Sylvie Tellier n’est pas rancunière.

Jean-Louis Vinteuil

À découvrir

Sur le même thème