France Dimanche > Actualités > Sylvie Vartan : Autour d’elle, tout s’effondre !

Actualités

Sylvie Vartan : Autour d’elle, tout s’effondre !

Publié le 6 janvier 2020

.photos:bestimage
© BESTIMAGE Sylvie Vartan

Depuis la disparition de Johnny, Sylvie Vartan n’a cessé de rendre hommage à son grand amour qui a partagé sa vie pendant près de vingt ans… Mais aujourd’hui, elle tombe de haut.

Comment rendre hommage à celui avec qui elle a tout partagé durant près de vingt ans et qui a tiré sa révérence il y a juste deux ans, le 6 décembre 2017 ? Sylvie s’est-elle posé la question ? Pas sûr, tant la réponse semblait évidente. Honorer la mémoire de l’homme qu’elle avait tant aimé ne pouvait se faire qu’en musique, cette passion commune à laquelle ils ont tous les deux dédié leur vie. Le 30 novembre 2018 sortait chez Columbia Avec toi…, un album intime sobrement signé Sylvie, dans lequel elle reprenait quatorze titres de Johnny. « J’avais envie de chanter ses chansons, d’entendre ma voix sur ses mots. C’était quelque chose de très émouvant pour moi. […] J’avais surtout envie de me souvenir de lui dans sa beauté, dans sa force, dans sa jeunesse, c’est-à-dire la période que je connais le mieux », expliquait-elle sur sa page Facebook.

Une fois le disque sorti, c’est sur scène que l’interprète de La Maritza a eu envie de faire revivre le passé, cette période « bénie » des années 60, légère et insouciante, que leur couple star a marquée de son empreinte, et qui lui manque tant aujourd’hui. Ce spectacle, la chanteuse y a longuement réfléchi, a beaucoup travaillé à sa conception, sans doute inspirée par un Johnny, qui par-delà la mort, continue de vivre en elle. « J’ai passé en revue toute ma jeunesse et je me suis dit : “C’est incroyable !” Enfin… Je le savais car je l’ai vécu, mais je n’avais jamais regardé autant en arrière. […] On a parcouru la terre entière, l’un à côté de l’autre. On vibrait pour les mêmes choses. Rien n’était caché, pour le meilleur et pour le pire », a-t-elle confié au quotidien suisse Le Matin.

Les 23 et 24 octobre derniers, sur la scène du Grand Rex à Paris, la chanteuse donnait deux concerts où, seule au micro, elle reprenait les immenses tubes du rocker, dont les sublimes portraits défilaient en arrière-plan. Un spectacle intime et émouvant qu’elle a rejoué au théâtre du Léman à Genève, ce 13 novembre. « J’avoue être un peu triste, car ce concert sera mon dernier hommage. J’aurai l’impression que le livre sera vraiment fermé », confessait-elle peu avant à nos confrères suisses.


Il restait cependant un dernier chapitre à écrire. Et, même si elle ne tenait pas la plume, nul doute que cet ultime hommage rendu à Johnny comptait terriblement pour Sylvie Vartan. Le 18 décembre prochain, au Casino de Paris, était programmée la première de L’Idole des jeunes, une comédie musicale écrite par David Michel. Un spectacle grandiose, réunissant vingt-six artistes – chanteurs, musiciens et danseurs – et retraçant en vingt-quatre chansons et tableaux les cinquante ans de carrière de la star disparue. Un pari fou qui, artistiquement déjà, ne pouvait que toucher Sylvie.

Mais il est une autre raison pour laquelle la mère de David tenait tant à ce que ce projet voit le jour. En effet, dans la troupe se trouve Sophie Thiam, une artiste, une amie et l’une des choristes favorites de la chanteuse ! L’inverse est vrai aussi, comme le confiait Sophie au Figaro : « J’aime beaucoup travailler avec Sylvie. Mon job, c’est de l’accompagner, la doubler, la rassurer aussi parfois. » Cette talentueuse voix était également sur certaines tournées du rocker, dont elle connaît le répertoire sur le bout des doigts. Hélas, Sylvie n’aura pas l’occasion de découvrir le spectaculaire hommage que son amie et toute la bande de L’Idole des jeunes s’apprêtaient à rendre à Johnny. Comme vient de l’annoncer Sophie sur sa page Facebook, à quelques jours de la première, le show, qui aurait dû être suivi d’une tournée dans toute la France, a été tout bonnement annulé ! « Tout était prêt : décors, costumes, livrets, arrangements, chorégraphies, des centaines d’heures de travail. […] C’est une catastrophe. »

La raison ? En mars dernier, l’auteur et producteur du spectacle, David Michel, aurait connu quelques déboires judiciaires, une cinquantaine d’artistes s’étant plaints de ne pas avoir été payés pour leurs prestations lors du show Hit-Parade, qu’il avait produit en 2017. Le tribunal aurait donné raison aux artistes lésés, et le procureur de la République aurait été saisi du dossier. Face à ces remous, l’un des gros investisseurs de L’Idole des jeunes aurait, en juin dernier, simplement décidé de retirer ses billes du jeu, soit 800 000 euros. Les démarches pour tenter de combler ce gouffre n’ont hélas pas suffi. Comme l’explique Sophie, écœurée : « Il arrive régulièrement que des comédies musicales soient déprogrammées suite à des problèmes de trésorerie. Mais là, dès la première répétition, c’est du jamais vu ! »

Pour Sylvie Vartan, le livre est donc bel et bien fermé. Une fin au goût d’autant plus amer qu’elle devrait faire le bonheur de Læticia Hallyday. La veuve du rocker et Sébastien Farran, le manager de Johnny, s’étaient en effet violemment opposés à la création de ce show. « Nous ferons le maximum pour que ce projet mercantile ne voie pas le jour », avait déclaré ce dernier. Ils ont, bien malgré eux, eu gain de cause…

Lili CHABLIS

À découvrir