France Dimanche > Actualités > Sylvie Vartan : Johnny communiquerait avec elle depuis l’au-delà…

Actualités

Sylvie Vartan : Johnny communiquerait avec elle depuis l’au-delà…

Publié le 26 mars 2019

L’ex compagne de Johnny Hallyday, Sylvie Vartan, aurait reçu des signes du chanteur…

Depuis l’au-delà, Johnny l’accompagne au quotidien. De ça, Sylvie en est persuadée.

Presque un an jour pour jour après la mort de son ancien amour, l’ancienne compagne de Johnny Hallyday sortait un tout nouvel album. Nommé « Avec toi », ce nouvel opus est un hommage au chanteur disparu le 5 décembre 2017.

Sur le plateau de « C’est au programme » jeudi 21 mars, la mère de David Hallyday a confié avoir ressenti la présence de Johnny le jour de la sortie de son disque. « Le jour de la sortie de l’album, j’étais en tournée. Je suis arrivée à Marseille. Au moment de l’arrivée, il y avait un double arc-en-ciel. Enfin, c‘est moi qui aie interprété ça comme ça », a-t-elle livré.  

D’après elle, l’interprète d’ « Allumer le feu » ne cesserait pas de lui envoyer des signes depuis sa disparition. « Ma vie [en] est pleine », a-t-elle révélé. Et d’ajouter : « D’abord, il est dans mon cœur et il le sera toujours ».


Au travers de ses quatorze reprises de Johnny Hallyday, Sylvie Vartan souhaite rendre hommage à l’homme qui a partagé sa vie « dans sa beauté et dans sa jeunesse » il y a bien des années. « Je veux que les gens se rappellent de lui comme ça aussi. C’était quelqu’un de solaire, de fort, de flamboyant. Il était magnifique sur scène », a insisté la femme de 74 ans.

Car, actuellement : le souvenir de Johnny est souvent parasité par l’affaire judiciaire qui entoure son héritage. Le 19 mars dernier, la justice américaine a d’ailleurs offert une première victoire à David Hallyday et Laura Smet au grand dam de Laeticia Hallyday. Soutien indéfectible des deux grands enfants du rockeur, la mère de David a d’ailleurs tenu à s’exprimer à ce sujet: «  Dans le mot justice, il y a « juste », donc je leur fais confiance. S’ils ont statué de la sorte, c’est qu’ils avaient de bonnes raisons de le faire ».

Estelle LAURE

À découvrir