France Dimanche > Actualités > Sylvie Vartan : Rongée par les remords !

Actualités

Sylvie Vartan : Rongée par les remords !

Publié le 12 janvier 2007

Le choc a dû être terrible pour Sylvie Vartan qui revenait d'un voyage en Bulgarie...

Le 2 janvier, les stars étaient venues très nombreuses à l'église Saint-Pierre de Neuilly-sur-Seine, pour les obsèques de Pierre Delanoë. Gérard Lenorman, Alice Dona, Charles Aznavour, Carlos, Jeane Manson, François Valéry... Tous avaient tenu à accompagner la femme et le fils du parolier dans ce moment douloureux. Même le ministre de la Culture, Renaud Donnedieu de Vabres, était présent.

Pourtant, les observateurs les plus attentifs avaient pu remarquer une grande absente au sein du cortège. Sylvie Vartan, l'une des protégées de l'homme aux 5000 chansons, n'était en effet pas là pour lui dire adieu.

Installée depuis des années à Los Angeles, la star ignorait même la disparition de celui auquel elle devait tant. Ce sont nos confrères de France Soir qui, au cours d'une interview, lui ont appris la terrible nouvelle.

->Voir aussi - Sylvie Vartan : Anéantie

« Pierre Delanoë est mort ! a-t-elle alors déclaré au quotidien. Je ne le savais même pas... Je suis bouleversée. » Sans doute, en cet instant, était-elle rongée par les remords...

Œuvre

Pourtant, il ne faut en aucun cas voir là de l'ingratitude de la part de Sylvie. Car à l'heure où Pierre Delanoë s'éteignait, elle se trouvait sur sa terre natale, la Bulgarie, un pays qui vient d'entrer dans l'Union européenne et où elle a fondé une association qui oeuvre pour aider les enfants en difficulté.

Coïncidence, le célèbre parolier avait justement écrit pour elle un tube évoquant son pays d'origine : La Maritza. « Il m'avait apporté cette chanson issue de son imagination, avec cette rivière bulgare, la Maritza, qui existe vraiment d'ailleurs, a-t-elle également confié dans France Soir. C'est un peu lui qui a composé cet hymne à la Bulgarie, à ma Bulgarie. Je lui dois beaucoup.»

Et si le destin a voulu que la chanteuse ne puisse assister aux obsèques de Pierre Delanoë, nul doute que ce dernier gardera à jamais une place à part dans le cœur de Sylvie Vartan.

Philippe Valmy

À découvrir