France Dimanche > Actualités > Sylvie Vartan : Trahie par Jean-Jacques Debout !

Actualités

Sylvie Vartan : Trahie par Jean-Jacques Debout !

Publié le 25 janvier 2019

Après plus de cinquante ans d’amitié, Jean-Jacques Debout a laissé entendre que Johnny n’avait pas été heureux avec Sylvie Vartan.

Les coups bas, quand ils vous arrivent, font mal. Et quand on est une personnalité, une grande artiste, comme Sylvie Vartan, les attaques, souvent motivées par l’envie, font partie du quotidien. Sans doute, avec le temps, Sylvie s’est-elle habituée à prendre le recul nécessaire pour ne pas souffrir des agressions.

Et ces derniers temps, vu la bataille à laquelle se livrent les héritiers de Johnny, la chanteuse est revenue sur le devant d’une scène qu’elle n’aurait pourtant jamais voulu fouler. Celle des commentaires malvenus de ceux qui pensent pouvoir donner leur avis sur cette rude histoire d’héritage, et qui se permettent de la juger, elle, Sylvie, sur ses sentiments.

Des sentiments de mère qui a évidemment pris la défense de son fils, et par là même, celle de Laura. « J’ai beaucoup de mal à croire que l’homme que j’ai connu et aimé follement […] ait pu renier son sang et son histoire en déshéritant, en ne donnant pas le droit moral à ses enfants », avait-elle expliqué à Laurent Delahousse, le 25 février, lors de 19 h le dimanche. Quelques mois plus tard, le père de Læticia, André Boudou, ripostait à sa façon dans le Midi Libre en ces termes : « Après les obsèques de Johnny, un artiste m’a dit : “Sylvie Vartan est en train de réunir tout le monde à Los Angeles, méfiez-vous ! ils préparent quelque chose…” ». Ajoutant : « C’est Vartan qui tire les ficelles ! »


Mais aujourd’hui, ce n’est pas de ce clan, que l’on pourrait qualifier d’adverse, que le coup est venu. Non, la personne qui a parlé, et qui, avec ses mots, l’a véritablement trahie, est un ami de longue, très longue date. Un homme qui a toujours été là, près d’elle, depuis ses débuts ! Un artiste qui lui a écrit quelque 60 chansons, et qui était aussi très proche de Johnny !

Cet homme, c’est Jean-Jacques Debout. Celui qui n’était pas encore le mari de Chantal Goya a vu, au début des années 60, une ravissante jeune fille chanter à la télé. Elle est encore en première au lycée. Elle est blonde comme les blés et belle comme le jour. Il s’en éprend et fait tout pour la rencontrer ! Ce sera chose faite grâce au frère de Sylvie, Eddie Vartan, qui cherche des chansons pour sa sœur. Jean-Jacques écrira pour elle le tube Tous mes copains. « Après ce succès fulgurant, […] nous sommes devenus inséparables durant vingt ans », avait expliqué Jean-Jacques à Paris Match.

Sylvie l’avait même réconforté autant qu’elle le pouvait en 2003, quand il s’était retrouvé trois mois durant derrière les barreaux, pour conduite en état d’ivresse. De Los Angeles, où elle habitait alors, elle lui avait écrit de nombreuses lettres, et appelait Chantal Goya tous les jours, pour lui remonter le moral. 

Et alors que l’auteur et compositeur n’avait pas été invité par Læticia aux obsèques de Johnny à La Madeleine, Sylvie avait réparé cette erreur, comme l’avait révélé Le Point. Pour toutes ces raisons, il semblait impensable que Jean-Jacques puisse un jour trahir sa belle amitié avec Sylvie.

Les récentes confidences de Jean-Jacques Debout à Laurence Pieau, auteur de Læticia, la vraie histoire (éd. Plon) sont pour le moins inattendues. Le compositeur a déclaré, parlant de la nature des relations de Læticia avec Johnny : « Elle était sa femme, sa mère et en même temps son infirmière », laissant clairement entendre que ses précédentes compagnes, Sylvie, et Nathalie Baye, avaient été incapables de véritablement veiller sur lui !

D’ailleurs, conscient de l’ampleur de sa confidence, il a ajouté : « Sylvie va m’en vouloir à mort, mais il [Johnny, ndlr] m’avait dit : “Tu vois, c’est la première fois qu’une femme s’occupe vraiment de moi.” Il me répétait : “On ne peut pas être heureux en épousant des artistes” »

Affirmer que Johnny n’a pu être heureux avec Sylvie, voilà une parole très dure, qui risque de vraiment la blesser, elle qui a vécu quinze ans avec lui ! La chanteuse a d’ailleurs rendu hommage à son premier mari avec le magnifique album Avec toi, et en lançant, avec beaucoup d’émotion, sur la scène du Grand Rex, le 16 mars dernier : « L’amour que l’on a eu l’un pour l’autre ne s’éteindra jamais. »

Les sentiments que Sylvie éprouve pour Johnny sont certainement éternels, à l’abri dans son cœur. Quant à son amitié pour Jean-Jacques Debout, on aurait plus de mal à se prononcer…

Laurence PARIS

À découvrir