France Dimanche > Actualités > Teddy Riner : Arnaqué !

Actualités

Teddy Riner : Arnaqué !

Publié le 7 février 2019

Pour une fois, le roi des tatamis Teddy Riner s’est fait étaler comme un vulgaire débutant.

Avec ses 2,04 mètres, ses 139 kilos de muscles, et sa collection de trophées (10 titres de champions du monde, 5 d’Europe et 2 médailles d’or aux Jeux olympiques), le roi des tatamis en impose. Pourtant derrière cette puissance pourrait bien se cacher un colosse aux pieds d’argile…

En effet, comme vient de le révéler Le canard enchaîné, Teddy Riner aurait été victime d’une vaste escroquerie d’un montant estimé à 250 000 euros ! 

L’affaire débute en 2012 lorsque le judoka, alors licencié au Sporting Club de Levallois-Perret (Hauts-de-Seine) est contacté par la SCRIM, une société immobilière contrôlée par la mairie.

Celle-ci propose de lui vendre un terrain appartenant à la ville pour qu’il y fasse bâtir la maison de ses rêves. L’offre est alléchante et le champion, en couple depuis 2007 avec la belle Luthna, envisage de fonder une famille… 

En 2014, alors que sa compagne donne naissance à leur fils, Eden, il donne son accord et dépose dans la foulée, une demande de permis de construire. Le 13 novembre, la municipalité cède le lopin en question, non pas à Teddy Riner, mais à la SCRIM pour 810 000 euros.


Ce qui déjà pose question. Mais ce n’est pas tout ! En effet, un peu plus d’un mois plus tard, le 23 décembre, alors que le permis a été accordé, le terrain fait de nouveau l’objet d’une transaction. Pour 875 000 euros, la SCRIM revend ce bien, toujours pas à celui qui le convoitait depuis le départ, mais à la SCI D2M, une toute nouvelle société immobilière, fondée par des proches de Patrick Balkany, le maire de Levallois-Perret ! 

Celle-ci en sera propriétaire deux petits mois, durée pendant laquelle le terrain prend soudainement de la valeur. 

Le 26 février, il est enfin vendu à Teddy Riner plus de 1 million d’euros, soit près de 30 % plus cher que son prix initial ! Serait-ce un de ces tours de passe-passe dont Patrick Balkany et son épouse Isabelle – jugés pour fraude fiscale et blanchiment aggravé à partir du 13 mai prochain – ont le secret ? 

Une chose est sûre, le magnifique hôtel particulier de 423 m2 que le champion a fait ériger sur cette terre si chèrement acquise, n’était probablement pas la maison de ses rêves… Il vient en effet de la mettre en vente pour 3,85 millions d’euros. Avis aux amateurs !

Lili CHABLIS

À découvrir