France Dimanche > Actualités > Télé-réalité - Suicides, viols, meurtres : 
elle devient folle !

Actualités

Télé-réalité - Suicides, viols, meurtres : 
elle devient folle !

Publié le 21 janvier 2017

Depuis 2001, 
une quinzaine de personnes sont décédées, après avoir participé à 
ces programmes 
de télé-réalité où le voyeurisme 
est exploité à 
son  paroxysme…

En juillet 2001, M6 diffusait Loft Story, la première émission française de télé-réalité. Quinze ans plus tard, le concept fait partie de notre quotidien.

De Koh-Lanta à Secret Story, producteurs et réalisateurs rivalisent d’imagination pour nous divertir. Mais à quel prix ?

->Voir aussi - Jean-Pierre Le Guelvout (L'amour est dans le pré) : Suicide d'un agriculteur

Jean-Michel Rétif
Jean-Michel Rétif

Car si le public aime ce genre d’émissions, des candidats y laissent des plumes quand ce n’est pas leur vie. Ainsi, le 3 janvier, Jean-Michel Rétif qui, onze mois plus tôt, avait participé à Cauchemar en cuisine, sur M6, était retrouvé mort dans son établissement de Vandœuvre-lès-Nancy, en Meurthe-et-Moselle. La lettre qu’a laissée le restaurateur donne à penser qu’il s’agit d’un suicide. Il avait fait appel au chef Philippe Etchebest pour l’aider à remettre à flot Le coin du feu.

Comme ont pu le constater ceux qui ont vu l’émission diffusée en septembre, le tournage ne s’était pas passé sans heurts. « Dès le premier jour, c’est parti en vrille », avait confié Jean-Michel. Il avait néanmoins fini par accepter les conseils du meilleur ouvrier de France et avait vu remonter son chiffre d’affaires de 30 %.

« Sans lui, c’est simple, le restaurant aurait fermé », avait reconnu son patron. A-t-il mal vécu sa soudaine notoriété ? Où était-il trop fragile ? On peut se le demander, d’autant que ce drame n’est ni le premier ni, sans doute hélas, le dernier.

Disparus

Deux jours plus tôt, le 1er janvier, le corps de Jean-Richard, 49 ans, candidat de Bienvenue chez nous, sur TF1, était découvert sans vie chez lui. Le gérant du gîte Le relais, à Lavoûte-Chilhac, en Haute-Loire, a succombé à un malaise cardiaque. Le stress du tournage a-t-il joué dans ce décès ? Cela n’a pas empêché la chaîne de diffuser le 4 janvier, avec l’accord de ses proches, l’épisode auquel il participait…

->Voir aussi - Jean-Richard (Bienvenue chez nous) : Une tragique disparition !

Jean-Pierre Le Guelvout
Jean-Pierre Le Guelvout

Et que penser du décès de Jean-Pierre Le Guelvout, candidat de la 5e saison de L’amour est dans le pré ? Le 14 décembre, cet agriculteur de Moréac, dans le Morbihan, mettait fin à ses jours. Comme l’a reconnu sa famille, ce Breton de 46 ans était fragile ces derniers temps. Sachant qu’après son passage en 2010 dans l’émission, le candidat, peu apprécié des téléspectateurs, avait reçu de nombreuses lettres d’insultes, on peut s’interroger. Sa participation a-t-elle joué un rôle dans sa triste décision ?

La liste des « disparus de la télé-réalité » ne s’arrête malheureusement pas là. De François-Xavier, 22 ans, que l’on a pu voir dans Secret Story et Carré viiip, qui s’est tué en 2011, au suicide de Jean-Pierre, candidat de Trompe-moi si tu peux, sur M6, ils sont, dans le monde, une quinzaine à s’être donné la mort.

Faudrait-il se montrer plus vigilant lors des castings et dissuader les candidats les plus sensibles ? Adoucir le contenu de certaines de ces émissions axées sur la réussite, la compétition et la rivalité ?

Game2Peut-être, sauf que le public est de plus en plus demandeur de sensations fortes. Et que du coup, les concepteurs de ces programmes n’hésitent pas à aller toujours plus loin pour les séduire. Ainsi, en Russie, le milliardaire Yevgeny Pyatkovsky a imaginé un nouveau divertissement qui devrait être diffusé cette année. Le principe de Game2 : Winter, un jeu largement inspiré du film de science-fiction Hunger Games.

Neuf mois durant, trente candidats seront lâchés dans la très hostile forêt sibérienne où, affrontant loups et ours par des températures pouvant descendre jusqu’à – 40 °C, ils devront survivre à n’importe quel prix.

Comme le précise la production dans l’annonce visant à recruter les candidats : « Chaque participant donne son consentement, disant qu’il accepte le risque d’être mutilé, voire tué. 2.000 caméras, 900 hectares et 30 vies. Tout est permis. Combats, alcool, tabagisme, meurtres, viols, tout. » La couleur est clairement annoncée, même si les personnes sont libres de ne pas y participer. Mais le sont-elles vraiment ? La perspective de vivre des moments intenses, exceptionnels, la possibilité de devenir un héros de la télé-réalité peuvent sans doute faire oublier à certains que c’est aussi leur vie qu’ils mettent en jeu.

En 1983, le réalisateur français Yves Boisset sortait un film fantastique, Le prix du danger, nom d’un jeu télévisé où, pour gagner, les candidats devaient échapper à cinq tueurs à gages. Avec la sortie prochaine de Game2 : Winter, on est en droit de se demander si la (télé) réalité n’est pas en train de dépasser la science-fiction…

Lili Chablis

À découvrir

Sur le même thème