France Dimanche > Actualités > Tex : Il s’explique sur sa blague sexiste « pédagogique »

Actualités

Tex : Il s’explique sur sa blague sexiste « pédagogique »

Publié le 21 février 2022

.photos:cedric-perrin-/-bestimage

En 2017, Tex lâchait une blague sur un « sujet super sensible » comme il le qualifiait sur le plateau de « C’est que de la télé ». Cinq ans plus tard, il revient sur cette boutade, jugée sexiste, et s’explique.

Jeudi 30 novembre 2017, Tex était invité dans C’est que de la télé, émission diffusée sur C8. L’animateur que l’on connaît surtout pour avoir présenté Les Z’amours pendant plus de 15 ans crée le malaise sur le plateau après une blague sur les violences faites aux femmes. « Les gars, vous savez ce qu'on dit à une femme qui a déjà les deux yeux au beurre noir ? On ne lui dit plus rien ! On vient déjà de lui expliquer deux fois ! », lâche-t-il fier de sa blague. Les rires ne sont pas au rendez-vous et à raison.


Ni une, ni deux, Julien Courbet, qui anime le programme de C8, assure ne pas cautionner cette « blague clairement très douteuse ». Il est suivi de près par le compte officiel de l’émission qui postait : « La blague de Tex était évidemment de l'humour mais nous ne cautionnons en aucun cas les violences faites aux femmes ! C'est important de le rappeler ». Sur Twitter, Marlène Schiappa informait à l’époque avoir « adressé un signalement au CSA » pour une « 'blague' indigne et irrespectueuse qui banalise les violences conjugales ».

Face au scandale et à l’onde de choc créée sur la toile, le principal intéressé avait réagi sur Facebook. « Mes excuses les plus sincères à toutes les personnes que ma blague a pu blesser. Je m'oppose fermement à toutes formes de violences faites aux femmes », pouvait-on lire. Cinq ans plus tard, l’animateur, viré après 17 ans à la tête de l’émission mythique de France 2, s’explique. Invité, samedi 19 février, sur le plateau de Touche pas à mon poste, le présentateur de 61 ans est revenu sur sa blague suite à la question de Matthieu Delormeau qui lui demandait s’il regrettait cette sortie.

Tex reconnaissait avoir des regrets mais plutôt pour « ces ampleurs que ça prend autour d'une blague ». Il insistait même : « Je regrette la légèreté de l'époque et le fait qu'on était dans un pays libre et qu'on est en train de perdre ça ». Et ce n’est pas tout ! « Les vannes que l'on fait ont toutes, plus ou un moins un aspect pédagogique. On ne fait pas de blagues par hasard. Quand il y a un truc qui est chaud, il faut qu'on y aille. Dépêchons-nous de rire des choses graves avant d'avoir à en pleurer », se justifiait-il. Tex sous-entend donc ici qu’il valait mieux rire des violences faites aux femmes pour sensibiliser avant qu’il ne soit trop tard et qu’il faille plutôt pleurer leur perte… Douteux. 

Sur le plateau de TPMP, il indiquait tenter de rebondir depuis et confiait avoir des « des projets de pièces de théâtre, de télé aussi à droite, à gauche ». En mai 2020, il déclarait avoir « tout perdu » mais soulignait que « comme un bon Breton », il avait mis de l’argent de côté. « J'avais acheté un peu des apparts et tout cela. Je pense que d'année en année, je vais revendre tout cela et vivre là-dessus. C'est redoutable ce que je vais dire, mais il ne faut compter que sur soi. Je vais reprendre la phrase de Kennedy qui disait qu'il ne faut pas attendre que l'État subvienne à tes besoins. », avait-il confié à Jordan De Luxe.

Kahina Boudjidj

À découvrir