France Dimanche > Actualités > Thierry Ardisson : Il pleure en pleine émission !

Actualités

Thierry Ardisson : Il pleure en pleine émission !

Publié le 19 octobre 2015

Comme tous les samedis soir, Thierry Ardisson présentait son émission Salut les terriens. Soudain, et de manière totalement inattendue, un passé depuis longtemps enfoui est remonté à la surface et les larmes ont jailli.

Ce samedi 17 octobre, Thierry Ardisson recevait Enrico Macias sur le plateau de Salut les Terriens. Le pied-noir venait présenter sa nouvelle autobiographie, L'envers du ciel bleu. Il y raconte "son deuil du pays perdu". En effet, le 29 juillet 1961, Gaston Ghrenassia quittait avec sa famille l’Algérie, onze mois avant la fin de la guerre, pour s’installer à Argenteuil. C'était il y a 54 ans, il n'y est jamais revenu ! Cet homme prit le pseudonyme d'Enrico Macias et devint très vite le symbole de tous les pieds noirs. "Quand on est arrivé en France, a-t-il confié sur le plateau, on s’est dit les Français vont nous accueillir presque comme des héros, comme des frères et ben non…". Adieu mon pays, sa très émouvante chanson de l'exil, retentit alors sur le plateau de Salut les terriens : j'ai quitté mon pays. J'ai quitté ma maison. Ma vie, ma triste vie Se traîne sans raison". L'émotion foudroya un Thierry Ardisson déjà aux bords des larmes.

--> Lire aussi : Enrico Macias : Il veut émigrer en Israël !

Personne ne s'y attendait, tel un secret inavouable, le mystérieux homme en noir avait profondément enfoui son passé. Mais sous le coup de l'émotion, les souvenirs sont soudainement remontés à la surface. Sauf peut-être pour Michel Drucker, en gardien du secret invité lui aussi sur le plateau de l'émission, qui vint en aide à l'animateur défaillant. "Thierry a passé une partie de sa petite enfance en Algérie, a-t-il révélé aux téléspectateurs, et c'est pour ça qu'il est lui aussi autant ému en écoutant cette chanson".

--> Lire aussi : Thierry Ardisson : Il a voulu se suicider en s'ouvrant les veines !

Thierry Ardisson est pourtant né dans la Creuse, à Bourganeuf. Quant à ses parents, ils sont originaires de Nice, ville de ses repères. D'où l'immense surprise. "Je ne suis pas pieds noirs, a seulement précisé Thierry Ardisson, mais j'ai passé plusieurs années en Algérie". En trente années de télévision, jamais l'homme en noir, n'avait évoqué ce moment de sa vie ni laissé ainsi l'émotion l'envahir !

Stéphane Joly

À découvrir