France Dimanche > Actualités > Thierry Beccaro : Frappé par la maladie d’Alzheimer !

Actualités

Thierry Beccaro : Frappé par la maladie d’Alzheimer !

Publié le 1 novembre 2019

.photos:bestimage
© BESTIMAGE Thierry Beccaro

Les malheurs ne cessent de s’abattre sur Thierry Beccaro qui vient de faire ses adieux à la télévision.

Lorsqu’en mai dernier, il a annoncé officiellement à ses fans qu’il quitterait à la rentrée prochaine la présentation de Motus, la nouvelle a fait l’effet d’une bombe… La tristesse ressentie par les téléspectateurs de France 2 ne s’était ensuite pas tarie, bien au contraire, puisque, peu après, l’animateur dévoilait également sa décision de ne plus assurer l’intérim de Laurent Bignolas à Télématin et donc de tirer un trait sur ce milieu après trente-six ans de bons et loyaux services dans la petite lucarne.

Mais quelle mouche avait donc piqué Thierry Beccaro pour ainsi tourner le dos à tout une existence vouée au divertissement de ses congénères ? Devant cet incroyable départ, certains de ses admirateurs n’avaient pas manqué d’avancer une autre hypothèse, supposant que ce pro de la télé aurait été, comme ses collègues plus âgés tels Julien Lepers ou Patrick Sébastien, gentiment poussé dehors et prié de laisser la place aux jeunes…


Et si, comme une autre personnalité connue des millions de Français téléphages, ce brusque éloignement avait une tout autre raison ? Une cause beaucoup plus inquiétante… Souvenez-vous de la présentatrice météo de TF1, Catherine Laborde, qui avait quitté son poste en 2017 après un parcours sans faute de vingt-huit années sur la première chaîne. Cette dernière, alors âgée de 65 ans, avait assuré « C’est ma décision. Je ne dis pas que c’est ma volonté mais un désir. […] Le déclic est arrivé quand j’ai vu dans cet endroit que j’aime tant, TF1, un tas de jeunes gens dont j’aurais pu être la mère, voire la grand-mère. » Un an plus tard, pourtant, on apprenait que la journaliste et écrivain était atteinte d’une maladie dégénérative, la démence à corps de Lewy…

à son tour, pour stopper net les éventuelles élucubrations du public malheureux de devoir se passer de son rendez-vous quotidien avec lui, Thierry Beccaro avait très vite affirmé dans Le Parisien : « Ce n’est pas facile comme décision, il faut un peu de courage et de lucidité. […] Je ne voulais pas devenir le vieux présentateur de Motus. Je sentais bien que je faisais souvent les mêmes blagues, qu’il était difficile, après vingt-neuf ans de se renouveler. Ma crainte, c’était l’enfermement. C’est sans regret que je m’en vais. »

Face à cette similitude entre ces deux animateurs vedette, difficile de ne pas s’interroger malgré tout sur les motivations du comédien de 62 ans à trancher d’un coup sec dans sa carrière télévisuelle. Avec la publication chez Plon en 2018, de son autobiographie, Je suis né à 17 ans, où il racontait son calvaire d’enfant battu par son père, le public choqué avait ainsi découvert que derrière le sourire et la joie de vivre de l’homme public se cachait en réalité un être fragile, brisé, qui portait dans son âme un lourd secret… « J’ai parfois des moments de doutes, vient-il d’ailleurs de confier dans Le Parisien Week-end. Je reste alors sans énergie. Cela me coupe du monde et m’empêche de vivre certaines choses. […] Mon passé d’enfant battu est comme un sac à dos qui me pèse sur les épaules. Je voudrais m’en libérer. »

Mais aujourd’hui, alors que celui qui possède plus d’une corde à son arc est déjà en tournée dans toute la France avec Faut que ça change, une pièce de théâtre hilarante d’éric Le Roch, on apprend que ce père de trois grands enfants, Pauline, 35 ans, Clara, 21 ans, et Lucas, 18 ans, est touché de très près par un mal semblable à celui qui a anéanti l’existence de sa consœur de la une !

Rassurez-vous, ce n’est pas Thierry lui-même qui souffre de cette maladie, mais un membre de sa famille. Une tragédie tout aussi destructrice et douloureuse, comme il vient de l’expliquer, dans les colonnes de notre confrère : « La mère de ma femme est atteinte de la maladie d’Alzheimer et je peux témoigner du drame que vivent ceux qui accompagnent ces malades. » Ajoutant : « Le seul traitement pour ce type de pathologie, c’est une présence quotidienne. Il faut plus de moyens pour les familles et le personnel hospitalier. »

Ce combat pour venir en aide aux personnes qui vivent avec un être cher souffrant de cette lente dégénérescence, nul doute que l’ancien présentateur va le mener à bien… Homme de cœur, Thierry Beccaro ne manquera sûrement pas de s’investir pour cette cause, comme il le fait déjà en tant qu’ambassadeur de l’Unicef depuis mai dernier, afin d’aider les enfants du monde entier en détresse…

Clara MARGAUX

À découvrir